Il était le seul avant Harvey Weinstein : pourquoi l'acteur Carmine Caridi a été exclu de l’Académie des Oscars

Il était le seul avant Harvey Weinstein : pourquoi l'acteur Carmine Caridi a été exclu de l’Académie des Oscars

"PIONNIER" – Alors que le producteur Harvey Weinstein a été exclu samedi de l’Académie des Oscars sur fond de scandale sexuel, des médias américains ont rappelé le cas de Carmine Caridi, le premier -et seul jusqu'à ce jour- à avoir été expulsé de la vénérable institution. Qu’avait-il fait ? Éléments de réponse.

Harvey Weinstein n’était pas le premier. Alors que le producteur déchu a été exclu samedi de l’Académie des Oscars, vieille de 90 ans, sur fond de scandale sexuel planétaire, les médias spécialistes du milieu cinématographique Variety et The Hollywood Reporter ont rappelé l’existence du cas de Carmine Caridi. Ce dernier fut le premier membre de la vénérable institution à en avoir été expulsé.

Mais si son nom se retrouve aujourd’hui associé à celui de l’ex-magnat d’Hollywood, cette exclusion et leur appartenance à "la grande famille du cinéma" semblent bien être le seul point commun entre les deux hommes. L’acteur, connu notamment pour son rôle dans les deuxième et troisième opus du Parrain, n’a ainsi jamais défrayé la chronique pour une quelconque affaire libidinale. Les raisons de son éviction, en 2004, sont tout autres : Carmine Caridi avait fait circuler des copies confidentielles de films retrouvées piratées sur internet.

Toute l'info sur

Hollywood : le scandale Harvey Weinstein

Lire aussi

En vidéo

Weinstein mis au ban, les harceleurs épinglés sur les réseaux sociaux

Sauvé de la case prison

"Je rendais service à un mec et il m’a baisé", racontait l’intéressé en début d’année dans un portrait que lui consacrait le Hollywood Reporter, assurant que la pratique était – et reste – très répandue dans le microcosme des coulisses des Oscars. En 2004, explique l’acteur, "un gars de l'Académie a appelé et m’a dit : 'Carmine, est-ce que quelqu'un a volé tes copies de films, parce qu'ils les ont trouvées sur Internet ?" Il comprend alors ce qui est en train de se tramer ; le "mec" à qui il remettait les copies, un certain Russell Sprague, a profité de lui. 

"Qui pouvait imaginer qu'il allait les mettre sur internet ?", s’interrogeait Carmine Caridi, reconnaissant que sa méconnaissance en informatique avait pu compromettre son appréciation de la situation. "Je n'en avais aucune idée, j'ai été trompé." Convoqué par le FBI quelque temps après, le comédien, alors âgé de 70 ans, accepte de livrer Russell Sprague (qui finira par mourir avant l'ouverture de son procès) contre l’immunité que lui offraient les policiers fédéraux. "Si je ne l’avais pas fait, ils m’auraient passé les menottes."

Sauvé d’un passage par la case prison, Carmine Caridi n’a en revanche rien pu faire pour sa réputation. Et le couperet a fini par tomber. Le 3 février 2004, le conseil d'administration de l'Académie a ainsi voté à l'unanimité pour l’exclure de ses rangs (ce qu'elle n'a donc jamais refait depuis, souligne le Hollywood Reporter, pour des affaires de piratage). "Ils m'ont écrit une lettre : 'Tu es fini'." S'il a été touché par cette décision, l’eau a coulé sous les ponts et, treize ans après, l’homme, désormais âgé de 83 ans, ne remet toujours pas en cause le bienfondé de sa punition : "Je ne blâme pas l'Académie. J'ai violé leur loi." Un "viol" qui apparaît à présent bien maigre au regard du scandale Weinstein. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la France a rapatrié plus de 20.000 personnes bloquées au Maroc

Covid-19 : plus de 10.000 patients hospitalisés, "la situation est en train de s'aggraver", annonce Olivier Véran

"Je ne suis plus le journaliste, l'écrivain, je suis candidat", affirme Eric Zemmour sur TF1

VIDÉO - Los Angeles : le fiasco de "The One", la maison la plus chère du monde

Zemmour candidat : plusieurs médias et personnalités dénoncent l'utilisation d'images sans autorisation

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.