"Souvenirs de Marnie" : clap de fin pour les studios Ghibli ?

CINÉMA
DirectLCI
MELANCOLIE - Inspiré de "When Marnie was there", classique de la littérature anglaise, le nouveau et magnifique film d’animation des studios Ghibli pourrait être le dernier de la maison japonaise. Une bonne raison d’aller le découvrir... mais pas la seule !

Le récit d’une amitié poignante
S’inscrivant dans la veine mélancolique du studio, Souvenirs de Marnie narre l’histoire d’amitié entre Anna, gamine solitaire et asthmatique de 12 ans, et Marnie, fillette étrange, délaissée par des parents nantis toujours absents. S’appuyant sur leur rencontre, Hiromasa Yonebayashi signe un conte onirique, entre exaltation et tristesse adolescentes, qui brouille les pistes entre rêve et réalité. Abordant le deuil, la solitude et le mal-être adolescent, son délicat long-métrage bouleverse. Mais le public enfantin, pourtant visé ici, y trouvera-t-il vraiment son compte ?

Une poésie visuelle à couper le souffle
Comme toujours dans les productions Ghibli, attachées au travail artisanal et à la main de ses artistes, la forme est irréprochable. Le réalisateur d’Arrietty, le petit monde des chapardeurs nous entraine sur la cote japonaise, au cœur des Marais et dans les fantasmes de son héroïne, avec un coup de crayon d’une finesse extrême. Les amateurs pourront d’ailleurs prolonger le plaisir en découvrant les layouts du long-métrage à l'exposition "Dessins du Studio Ghibli", visible jusqu’au 1er mars 2015 au Musée Art Ludique à Paris.

Une opération de la dernière chance
Vingtième long-métrage des studios Ghibli nés en 1985, Souvenirs de Marnie pourrait aussi ne jamais avoir de successeur. La référence japonaise de l’animation connaitrait en effet de gros soucis de rentabilité. En 2014, Toshio Suzuki, directeur général du studio, annonçait ainsi une pause dans la production de films d’animation. Une décision qui intervenait alors même que Hayao Miyazaki, réalisateur star et poule aux oeufs d’or de Ghibli, annonçait sa retraite. Seul espoir pour les salariés et les fans du studio : que Marnie triomphe au box-office.

Lire et commenter