Stephen Collins dans le rôle d'un prêtre pédophile ? Glauque mais vrai

Stephen Collins dans le rôle d'un prêtre pédophile ? Glauque mais vrai

COÏNCIDENCE – L'acteur américain Stephen Collins, qui aurait avoué avoir agressé sexuellement trois jeunes filles mineures, dévoilait fin septembre un court-métrage dans lequel il interprète... un prêtre pédophile. Son titre ? "Penance", soit "faire pénitence" en français.

Et si c'était une forme d'aveu ? Depuis une semaine, Stephen Collins, 67 ans, fait les gros titres de la presse américaine, après la révélation, par le site TMZ, de l'existence d'un enregistrement sur lequel l'acteur de la série Sept à la maison confesse des actes de pédophile lors d'une séance de thérapie avec sa femme. S'il ne s'est pas exprimé publiquement jusqu'ici, le comédien a depuis quitté ses fonctions au sein du SAG, le principal syndicat d'acteurs à Hollywood. Les producteurs du film Ted l'ont éjecté du tournage et la chaîne ABC a décidé de le couper du montage de la saison 4 de la série Scandal, tandis que APA, l'agence qui le représentait jusqu'ici, a décidé de résilier leur contrat.

"Peut-on jamais trouver le pardon ?"

Nouveau coup de théâtre, ce mardi matin. Le site du Hollwyood Reporter révèle que fin septembre, Stephen Collins était venu au festival de Catalina, en Californie, pour présenter un court-métrage de 11 minutes dont il est l'interprète principal. Son titre ? Penance (repentance en français). Son rôle ? Celui d'un prêtre pédophile. Le synopsis du film, publié sur le site du festival, est pour le moins explicite : "Un homme prend la décision de nettoyer ses démons intérieurs, en révélant un passé enfoui qui pose la question suivante : "peut-on jamais trouver le pardon et jusqu'où est-on prêt à aller pour l'obtenir." On peut par ailleurs découvrir des images du film, réalisé par Jeff Wolfe, sur son site officiel .

Dans une interview vidéo réalisée en avril dernier à l'occasion du Wonder Con, un festival annuel de science-fiction où il venait évoquer la série Revolution, Stephen Collins disait quelques mots au sujet de Penance. "C'est l'histoire d'un prêtre, Je ne peux pas en dire plus", glisse-t-il, peu bavard. "Nous avons tourné en une journée, c'est très différent de ce que je fais habituellement. C'est très intense, mais intériorisé. J'espère qu'il sera diffusé dans de nombreux festivals dans les prochains mois." A voir...

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

VIDÉO - "Ça va la claque que tu t'es prise ?" : Emmanuel Macron interpellé par un écolier

Disparition de Delphine Jubillar : ce nouvel élément révélé par l’amant de l'infirmière

"Je ne mange pas le soir" : elles vivent avec moins de 1000 euros de retraite par mois

AstraZeneca annonce que son traitement anti-Covid est inefficace

EN DIRECT - Près d'un mois avant les Jeux, le Japon vaccine massivement les membres de l'organisation

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.