Steven Yeun : la star de "The Walking Dead" renaît de ses cendres dans "Burning"

Steven Yeun : la star de "The Walking Dead" renaît de ses cendres dans "Burning"

DirectLCI
PORTRAIT - Le comédien américano-coréen Steven Yeun est à l’affiche de "Burning", le superbe thriller psychologique de Lee Chang-dong, au cinéma cette semaine. Un nouveau départ réussi pour celui qui incarnait l’un des personnages récurrents de la série "The Walking Dead".

Il a subi l’une des morts les plus atroces de l’histoire de la télé américaine. Le 23 octobre 2016, les fans de "The Walking Dead" regardaient, médusés, le personnage de Glenn Rhee, interprété par Steven Yeun, se faire massacrer à coups de batte de baseball par l’odieux Negan. Une issue prévisible, puisqu’elle figurait dans les comics dont la série fantastique est inspirée. Mais quand même… La diffusion de cette séquence, ultra-violente, va faire débat pendant de longues semaines. Et marquer un tournant pour les audiences de la série, en baisse constante depuis.


Au générique de la série depuis son lancement, en 2010, Steven Yeun a lui vite rebondi. En 2017, il a incarné l’un des membres du commando de libération des animaux de "Okja", le film du réalisateur sud-coréen Bong joon-ho, diffusé sur Netflix. Né à Séoul, mais élevé aux Etats-Unis, le comédien parle couramment la langue de ses parents. Ce qui n’a pas échappé au cinéaste Lee Chang-dong qui pense à lui pour le rôle de Ben l’un des protagonistes du triangle amoureux de "Burning".

"Lorsqu’il m’a fait la proposition, j’ai bien sûr été flatté. Mais j’ai d’abord songé à refuser", nous confiait en mai dernier le comédien au Festival de Cannes, où le film était présenté en compétition officielle. "Pourquoi ? Mais parce que je n’étais pas sûr d’être à la hauteur !", assurait-il, trop modeste. S’il a grandi au royaume des blockbusters, Steven Yeun a un immense respect pour l’auteur de "Poetry" et "Secret Sunshine", éphémère ministre de la Culture au début des années 2000.


Librement inspiré d’une nouvelle du Japonais Haruki Murakami, "Burning" met en scène Jong-soo (Yoo Ah-in), un jeune homme peu sûr de lui qui rêve de devenir écrivain et fait la rencontre de Hae-Mi (Jeon Jong-seo), une jolie fille avec laquelle il a une brève liaison. Lorsque cette dernière part en voyage en Afrique, il garde son chat et son petit appartement. A son retour, elle débarque au bras de Ben (Steven Yeun), un beau gosse aisé et sûr de lui…

En vidéo

Cannes 2018 : la montée des marches de "Burning"

Chacun fera sa propre interprétation et même sur le tournage, Lee Chang-dong ne nous a pas donné la sienne.Steven Yeun

Injustement boudé par le jury présidé par la star australienne Cate Blanchett, "Burning" débute comme une bluette presque anodine. Et se transforme au fil des minutes en thriller psychologique vertigineux, aussi cruel qu’inattendu pour le trio. "C’est un film qui est basé sur les non-dits", nous confiait Steven Yeun sur la Croisette. "Chacun fera sa propre interprétation et même sur le tournage, Lee Chang-dong ne nous a pas donné la sienne."


Depuis "Burning", le comédien âgé de 34 ans n’a pas tourné pour le cinéma. Mais il a prêté sa voix au personnage principal de "Chew", l’adaptation animée de la bande-dessinée dans laquelle un détective résout des enquêtes grâce aux substances qu’il avale, y compris des morceaux de corps humains. Une expérience qui a dû lui rappeler quelques bons souvenirs… Lorsqu’on lui confie qu’on a arrêté de regarder "The Walking Dead" depuis son départ, il sourit poliment. "L’équipe me manque", reconnaît-il tout de même.

Pas question, en tout cas, de renier son passé. Ni d’établir une hiérarchie entre le grand et le petit écran. "La télévision, c’est un univers tellement varié. Il y a des unitaires, des mini-séries, des programmes très novateurs", dit celui qui a récemment doublé l’un des héros de "Trollhunters", la série animée de Guillermo Del Toro.  "L’important, c’est de faire du travail de qualité." Nous sommes bien d’accord.


>> "Burning", de Lee Chang-dong. Avec Steven Yeun, Yoo Ah-in, Jeon Jong-seo. En salles ce mercredi.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter