"Straight Outta Compton" : deux victimes des violences conjugales de Dr Dre dénoncent le film

CINÉMA
OPPROBE - Victimes des assauts du producteur de rap dans les années 90, une journaliste et une chanteuse de R&B reprochent au film de ne pas aborder les délits de Dr. Dre.

"J'ai fait de terribles erreurs dans ma vie". Dr. Dre s'est récemment excusé pour la violence dont il a fait preuve auprès de certaines femmes lors de son ascension dans le monde du rap. Alors que son nouvel album Compton sort dans les bacs en même temps que le film Straight Outta Compton sur l'histoire de NWA, le deuxième rappeur le plus riche au monde est au coeur d'une sombre polémique.

Les réclamations de Barnes et Michel'le

A cette occasion, la journaliste Denise "Dee" Barnes et la chanteuse californienne Michel'le réaffirment avoir été victimes de violences physiques de la part de Dr Dre dans les années 1990. Selon NME , Barnes est également l'auteur d'une pièce dans laquelle elle affirme que le rappeur "l'a battue sans pitié sur le sol des toilettes pour femmes de la discothèque Po Na Na Souk en 1991".

EN SAVOIR + >> "Straight Outta Compton" fait un tabac au box-office

Elle remarque que l'incident n'a pas été dépeint dans Straight Outta Compton , tout en estimant qu'il n'y aurait pas eu sa place : "La vérité est trop affreuse pour le grand public. Je n'aurais pas voulu voir une représentation de moi en train d'être battue, ni de Michel'le." Cette dernière a également dévoilé ses impressions sur VladTV : "Pourquoi Dre m'aurait-il mise dans son film ? (...) J'étais simplement une fille silencieuse qui a été battue et a qui on a demandé de s'assoir et de la fermer."

Retour de bâton pour Dre

Le rappeur américain s'est récemment épanché dans le magazine Rolling Stone : "J'étais jeune, j'étais stupide. Je ne dirai pas que toutes ces allégations sont fausses – certaines d'entre elles sont vraies. Ça fait partie des choses que j'aimerais n'avoir jamais fait. (...) Mais j'ai payé pour ces choses et il n'y a aucune chance que je les refasse."

Sur le même sujet

Lire et commenter