Suicide de Robin Williams : Franck Dubosc juge les gens "hypocrites"

Suicide de Robin Williams : Franck Dubosc juge les gens "hypocrites"
CINÉMA

COUP DE GUEULE - Dans un court message publié sur sa page Facebook, l'acteur français Franck Dubosc s'étonne des commentaires dithyrambiques qui ont suivi l'annonce de la mort de son collègue américain Robin Williams.

Un seul être vous manque... Depuis l'annonce de la mort de Robin Williams , les messages de condoléances se multiplient dans les médias traditionnels et sur les réseaux sociaux , du président Barack Obama aux comédiens et cinéastes qui avaient travaillé avec lui au fil de sa riche carrière, entamée à la télévision à la fin des années 1970.

Cette pluie de commentaires dithyrambiques n'est, semble-t-il, pas du goût de notre Franck Dubosc national. Sur sa page Facebook , le Patrick Chirac de Camping a posté ce petit message, un brin agacé : "C'est marrant, tout le monde semblait se foutre de savoir ce que devenait Robin Williams et la, il nous manque. Hypocrisie ou... Noooon."

Il n'avait jamais cessé de travailler

S'il ne conteste pas le talent de l'inoubliable interprète du professeur Keating dans Le Cercle des Poètes Disparus, le message de Franck Dubosc rappelle, il est vrai, que le comédien américain avait (un peu) disparu des radars ces dernières années, en dépit de seconds rôles marquants dans de gros succès comme La Nuit au Musée et sa suite.

Reste que s'il ne s'était jamais tout à fait débarrassé de ses vieux démons, se faisant hospitaliser il y a quelques semaines à sa demande, Robin Williams n'avait jamais cessé de travailler. La preuve : on le reverra en février prochain dans La Nuit au Musée 3, avec Ben Stiller. Et trois autres de ses films, encore inédits , devraient prochainement arriver sur les écrans.

Lire et commenter