Suicide Squad, bâclé ? "Le script a été écrit en 6 semaines" racontent des sources internes

CINÉMA
RUSH – Des collaborateurs du controversé "Suicide Squad" ont admis que le film s’était fait dans la précipitation. Une pagaille qui pourrait expliquer les critiques négatives qui envahissent la Toile.

Suicide Squad essuie le courroux des internautes, au point que le fameux site anglais de critiques Rotten Tomatoes, inondé de critiques négatives concernant le film de DC et Warner Bros, pourrait bien fermer . Désireuses de donner un début d’explication au montage bâclé et visiblement imparfait, plusieurs personnes liées au projet ont décrit au Hollywood Reporter la précipitation et le climat anxiogène qui accompagnaient le tournage.

Un script écrit en vitesse par un réalisateur novice


Alors que Kevin Tsuhijara, PDG de la Warner, annonçait le début du projet en 2014, la production s’est finalement révélée être "un sprint depuis le début", rapporte une source au  Hollywood Reporter . "Ayer a écrit le script en, disons, six semaines, et ils ont commencé" ajoute-t-il. "Non seulement vous avez prévenu le public de l’arrivée du film, mais vous avez aussi d’énormes accords partout dans le monde avec des partenaires puissants. C’est un trop gros souci pour déplacer la date de sortie"avance un second employé de Suicide Quad.

A LIRE AUSSI >>  Non, le film "Suicide Squad" n'est pas raté

Autre souci : le manque d’expérience de David Ayer, peu rompu aux blockbusters, et à qui l’on doit principalement Fury, sorti en 2014. "Il y a beaucoup de gens qui ne veulent pas diriger ces films, c’est un gros problème" confesse un producteur habitué des franchises. Par ailleurs, les réalisateurs chevronnés coûtent souvent trop chers et préfèrent "développer leur projet sur plusieurs années."

La panique des producteurs de la Warner

Très vite, Kevin Tsuhijara et les exécutifs de la Warner s’impatientent. Leur colère s’intensifie suite aux critiques négatives qui déferlent sur Batman Vs Superman et au montage d’Ayer, plus sombre que ne le laissent entendre les premières bandes annonces. Les équipes de production travaillent alors sur un nouveau cut, tandis que David Ayer poursuit le sien, le tout générant des coûts supplémentaires. Les différentes versions sont testées auprès du public, avant d’être retravaillées selon "un juste milieu ".

D’autres sources rapportent une production ralentie par "beaucoup de panique et d’ego". Dans cette ambiance délétère, le réalisateur David Ayer vire son agent avant de le réembaucher le lendemain. C’est épuisé qu’il finit par insulter Marvel avant de présenter ses excuses lors de la première mondiale le 1er août. La Warner vient tout de même de refuser Bright, son prochain projet, finalement repris par Netflix.
Comme Tim Burton qui batailla dès le Batman de 1989 avec la même société de production, David Ayer ne risque pas d’être le dernier à rentrer en conflit avec la Warner…

A LIRE AUSSI >> Rotten Tomatoes pourrait fermer à cause des mauvaises critiques de "Suicide Squad"

Lire et commenter