Sundance 2014 : "Wetlands", le choc sexuel qui a embrasé les festivaliers

Sundance 2014 : "Wetlands", le choc sexuel qui a embrasé les festivaliers

CINÉMA
DirectLCI
EXPLICITE - Présenté samedi soir au Festival de Sundance, le film allemand "Wetlands" a enflammé les spectateurs. Focus sur un long métrage qui n'a pas fini de faire parler de lui.

Depuis sa présentation à Sundance , le film allemand Wetlands, dont la date de sortie française demeure toujours inconnue, est sur toutes les bouches. Les raisons de ce buzz ? Les festivaliers saluent dans leur majorité une œuvre audacieuse et sexuellement très explicite. Mis en scène par David Wnendt, le réalisateur de l'excellent Guerrière, ce second long métrage suit le parcours tourmentée d'une jeune femme borderline, obsédée du fétichisme et souffrant d'une fissure anale (si, si...). Dans la peau de cette héroïne prête à toutes les expériences sexuelles en réaction au divorce de ses parents, Carla Juri, 27 ans, est célébrée comme étant une véritable découverte.

Début d'une carrière à Hollywood ?

Adapté du best-seller homonyme de Charlotte Roche, écoulé à 1,5 millions d'exemplaires Outre Rhin, Wetlands, en compétition à Sundance, a marqué les esprits en multipliant les scènes trash. Pêle-mêle, on y découvrira quatre hommes en train de se masturber sur une pizza, une femme tenir un monologue sur les sécrétions vaginales ou des échanges de tampons très sales. Si ces détails peuvent laisser penser à un exercice de racolage, les premières critiques saluent une réalisation pop et inspirée, portée par un véritable souci de l'esthétique. Certains vont même jusqu'à comparer le résultat à Transpotting, la petite bombe culte de Danny Boyle.

"Je ne voulais pas forcément faire un film explicite ou provocateur", a expliqué Wnendt à la fin de la projection, hier soir au Temple Theater. Une précision en réaction aux quelques journalistes qui ont quitté la salle de cinéma lors de la présentation à la presse vendredi dernier. Quoi qu'il en soit, le buzz qui monte autour du film fait le bonheur de son réalisateur autour duquel gravitent désormais une pléthore de producteurs. Le début d'une carrière hollywoodienne ?

Lire et commenter