Sylvester Stallone : "En réalité les Expendables sont des travelos !"

CINÉMA

CULTE – De passage à Paris pour l'avant-première d'"Expendables 3", Sylvester Stallone a livré une conférence de presse pleine d'humour, en compagnie d'une poignée de ses partenaires musclés. Morceaux choisis.

Sur le succès de la franchise Expendables
"En faisant le premier film, je n'étais sûr de rien. C'était un pari : renouer avec la vieille formule des films comme Les Douze Salopards ou La Horde Sauvage. Et ça a fonctionné. La nouvelle génération a son style, mais comme en peinture ou en architecture, on essaie de conserver le style classique, en espérant qu'il revienne à la mode".

Sur l'équilibre entre action et humour
"Le premier film avec Mickey Rourke était un peu trop sérieux à mon goût. Dans le deuxième, nous avons un peu trop forcé sur les blagues. Si bien que dans le troisième, chaque acteur n'avait droit qu'à une seule vanne."

Sur les jeunes recrues du film
"Hormis Kellan Lutz, ils ne sont pas très connus.... comme moi à mes débuts. Lorsque j'ai commencé, personne ne me connaissait. J'avais envie d'aller chercher de nouveaux talents, que les spectateurs approcheraient sans préjugés. Et puis deux d'entres eux, Ronda Rousey et Victor Ortiz, sont des champions sportifs (l'une en MMA, l'autre en boxe – ndlr). Dans le film, ils font des choses physiquement impossibles pour des acteurs "classiques". 

Sur le choix de Mel Gibson pour faire le méchant
"A vrai dire je voulais qu'il réalise le film. Mais chacun sait que tout ce que fait Mel est très "passionné". On se connaît depuis 25 ans et lorsque je lui ai proposé de participer, il a ouvert la bouche et il a dit "à condition que je fasse le méchant". Ce qui était exactement la réponse dont je rêvais."

Sur un éventuel Expendables au féminin
"C'est un projet concret, oui. Et vous allez découvrir que nous sommes des travelos ! (rires). Le truc c'est qu'il ne faut pas que ce soit un film stupide. On aura besoin de comédiennes qui soient à la fois capable de jouer la comédie et de faire les scènes d'action" (le nom de Sigourney Weaver circule déjà – ndlr).

Sur une future recrue française
"J'aimerais avoir Christophe Lambert dans Expendables 4, c'est un mec bien. En fait j'y ai songé pour le 3, mais il n'y avait déjà plus de place. Pourquoi pas Jean Reno. Je voudrais aussi que Luc Besson nous rejoigne. Pour jouer le méchant (sourires).

Sur ses prochains films
"Je vais d'abord faire un nouveau Rambo, plus sombre, dans le style de No Country For Old Men, des frères Coen. Ensuite Scarpa, l'histoire d'un gangster très célèbre. Et puis après seulement Expendables 4. En faire une série télé ? Pourquoi pas.

Sur le temps qui passe
"Au fil des années, on perd des aptitudes physiques, mais on gagne en volonté. Lorsqu'on finit par comprendre le sens de la vie, elle est presque terminée. C'est ironique. Triste, mais vrai."

Lire et commenter