"T2 Trainspotting 2" : première bande-annonce de la suite du film culte de Danny Boyle

"T2 Trainspotting 2" : première bande-annonce de la suite du film culte de Danny Boyle

RETOUR VERS LE FUTUR. 20 ans après le premier "Trainspotting", la bande de junkies d’Edimbourg revient dans une suite, sobrement baptisée "Trainspotting 2" et toujours réalisée par Danny Boyle. Assurément l’un des événements cinéma de 2017.

Décrivant le quotidien de jeunes héroïnomanes écossais et explorant, au-delà de l’addiction, les conditions de vie sordides de la jeune génération dans une Écosse en pleine dépression économique, Trainspotting, adaptation par Danny Boyle d’un roman publié par Irvine Welsh en 1993, a profondément marqué les esprits au moment de sa sortie en 1996. 

On y voyait Mark Renton (Ewan McGregor), accro à l’héroïne et mordu d’Iggy Pop, qui tentait, tant bien que mal de se détacher de ses amis, menteurs, psychopathes et voleurs. Soient "Sick Boy" (Johnny Lee Miller), un fan de James Bond addict à l’héroïne; «Spud» (Ewen Bremmer), addict à l’héroïne; et enfin Begbie (Robert Carlyle), psychopathe violent et alcoolique. 

En 2003, Irvine Welsh écrit le roman Porno, suite de Trainspotting, qui se déroulait dix ans après le premier roman, donnant à voir ce qu’étaient nos amis devenus. Et forcément, les fans de Trainspotting trépignent. Plus qu’une simple incompatibilité d’humeur, le souci venait des emplois du temps de chacun. 

En dépit d’idées communes, Trainspotting 2 ne sera pas une adaptation littérale de Porno, juste une variation, toujours devant la caméra de Danny Boyle. On y verra peut-être Iggy Pop en plein Prince’s Street. On y verra Mark Renton (Ewan McGregor donc), devenu propriétaire d’une boîte de nuit à Amsterdam, acceptant de financer le film pornographique de son ami Sick Boy (Jonny Lee Miller) tandis que Begbie (Robert Carlyle), à peine sorti de prison, décide de se venger de Mark. 

Les studios Sony Pictures se chargeront de la distribution. On est assez impatient de tous les retrouver en salles le 1er mars 2017.

Lire aussi

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    Éric Zemmour : immigration, retraite, natalité... ses arguments passés au crible

    Présidentielle 2022 : Eric Zemmour remet en cause les limitations de vitesse et veut supprimer le permis à points

    EN DIRECT - Présidentielle 2022 : "Du point de vue des idées, Zemmour c'est l'apogée du n'importe quoi", dénonce Castaner

    VIDÉO - "Sept à Huit" : les confidences d'Amel Bent sur sa douloureuse maternité

    REVIVEZ - OM-PSG : malgré deux buts refusés et un carton rouge, Marseille et Paris se quittent dos à dos dans ce "Classique"

    Lire et commenter
    LE SAVIEZ-VOUS ?

    Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

    Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.