Pourquoi "Immigrant Song" de Led Zeppelin était la chanson parfaite pour secouer "Thor : Ragnarok"

DirectLCI
ZOOM - C’est un classique du rock. "Immigrant Song", le tube de Led Zeppelin, ponctue les scènes d’action du nouveau volet des aventures de Thor, avec Chris Hemsworth. Une association pour le moins prédestinée…

On se demande pourquoi ils n’y ont pas pensé plus tôt. Dans Thor : Ragnarok, le superhéros blondinet croise le fer sur les décibels hurlants de "Immigrant Song", le classique rock de Led Zeppelin. Les paroles de ce morceau, extrait de l’album Led Zeppelin III, sorti en 1970, sont en effet directement inspirées de la mythologie scandinave, le chanteur Robert Plant y convoquant notamment "le marteau des Dieux (hammer of gods en VO – ndlr)". Tiens, tiens...


C’est au cours d’un séjour en Islande, où il s’est produit à Reykjavik, que le groupe anglais a puisé l’inspiration de l’un des titres les plus percutants de son répertoire, inspiré par les paysages sauvages, loin de la grisaille londonienne. A son retour au pays, le quatuor tient le chant de bataille le plus célèbre de l'histoire du rock. "Nous venons de la Terre de la glace et de la neige", scande Robert Plant, se mettant dans la peau des Vikings, à la recherche de nouveaux horizons à conquérir.

"Combats la horde, chante et pleure, Valhalla, j’arrive !", prévient le chanteur en référence au sanctuaire des guerriers défunts, que la mythologie situe à Ásgard, le royaume sur lequel règne Odin, le père de Thor. Comme la BD de Stan Lee lancée en 1971, le blockbuster de Taika Waititi, en salles depuis mercredi, est lui-même directement inspiré des contes et légendes nordiques. Le "Ragnarök" du titre désigne en effet une série d’événements qui augurent la fin du monde. On ne va pas vous spoiler la fin du film, mais ça fait très mal...

Pas une première

Si "Immigrant Song" trouve ici un écrin parfait, ce n’est pas la première fois que la chanson ponctue la bande originale d’un film. Dans Shrek 3, c’est le personnage de Blanche-Neige qui se met à hululer comme Robert Plant lorsque retentissent les riffs de guitare de Jimmy Page. Le genre d’emprunt pop dont les créateurs du géant vert raffolent…

En 2011, le réalisateur David Fincher confie à Trent Reznor, le leader de Nine Inch Nails, le soin de composer la BO de son adaptation de Millenium, d'après le premier volet de la saga littéraire de l'écrivain suédois Stieg Larsson. Pour les besoins du générique, une merveille du genre, le musicien fait appel à Karen O, la chanteuse du groupe new-yorkais Yeah Yeah Yeahs. Le résultat ? Une reprise aux accents électro diablement efficace, même si elle n'arrive pas à la cheville de l'originale…

Thor : Ragnarok, de Taika Waititi. Avec Chris Hemsworth, Mark Ruffalo, Cate Blanchett. Durée 2h10. En salles depuis mercredi.

Plus d'articles

Sur le même sujet