Tout nous sépare : un film noir au casting impeccable

DirectLCI
CRITIQUE – Après "Le Héros de la famille" et "Les Yeux de sa mère", Thierry Klifa dirige à nouveau Catherine Deneuve dans un drame intime teinté de polar. Une troisième collaboration fructueuse pour le réalisateur et l’icône du cinéma français.

Julia, trentenaire handicapée après un accident, est accro à la drogue et à son dealer Rodolphe, une petite frappe locale. Quand le voyou disparait, son meilleur ami Ben débarque dans la maison de la jeune bourgeoise pour faire chanter sa mère. Laquelle, femme de poigne et maman protectrice, ne se prêtera pas si facilement au jeu. Surtout lorsqu’elle est incarnée par Catherine Deneuve, actrice de tempérament qui en impose mais qui trouve un maître chanteur à sa mesure en la personne de Nekfeu. Dans son premier rôle au cinéma, le rappeur ne s’en laisse en effet pas compter et donne brillamment le change face à Nicolas Duvauchelle ou Diane Kruger, ici parfaite de fragilité et de rage dans la peau d’une jeune femme cassée. 

En vidéo

"Tout nous sépare" : dans les coulisses du tournage

Ce casting quatre étoiles magnifie le polar bien huilé de Thierry Klifa qui, pour bien maîtriser les codes du genres, a co-écrit avec Cédric Anger, réalisateur de La prochaine fois je viserai le cœur et co-scénariste de Selon Matthieu, Le Petit Lieutenant et L’Homme qu’on aimait trop d’André Téchiné. Ce dernier fait d’ailleurs partie des cinéastes évoqués par Thierry Klifa comme référence, à l’instar de Claude Chabrol dont le fantôme n’est jamais très loin. En salles ce mercredi, Tout nous sépare mêle en effet lui aussi film noir à suspense et drame familial bourgeois avec intelligence et élégance. 

Plus d'articles

Sur le même sujet