UN JOUR À DEAUVILLE 2016. Partie 5

CINÉMA

DEAUVILLE 2016. Alexan­der Skarsgård et Michael Peña pour "Au-dessus des lois". Daniel Radcliffe traqué par ses fans devant la villa Khiel's. La compétition se termine avec "Brooklyn Village" de Ira Sachs et "The Fits" de Anna Rose Holmer. Demain, le palmarès.

Commençons par un petit point sur la compétition. Et parlons un peu des films qui vont donner du fil à retordre aux membres des différents jurys (jury officiel, jury révélation Khiel's, jury de la critique). A l'instar de Christine, de Antonio Campos, présenté ce mercredi, réalisateur qui était venu au Festival de Deauville il y a quelques années pour présenter son premier long métrage, l'impressionnant Afterschool. En plein dans les années 70, Christine, journaliste ambitieuse de 29 ans, sûre de ses compétences et persuadée de réussir dans le métier, découvre les lois cruelles du monde du journalisme lorsque la chaîne de télévision WZRB change de ligne éditoriale et décide de passer davantage de "sensationnel". Réfléxion sur la déontologie et tragédie d'une petite fille dans un corps de femme en souffrance, Christine confirme la prédilection de ce réalisateur biberonné à Haneke pour les portraits dérangeants. L'actrice Rebecca Hall apporte ce qu'il faut de malaise face à Tracy Letts (déjà dans Le Teckel de Solondz) et Michael C. Hall. Pas de date de sortie pour le moment. 

Présenté hors compétition ce jeudi: Au-dessus des lois de John Michael McDonagh,  premier film américain du réalisateur irlandais de Calvary et L'irlandais. Un buddy movie que son auteur décrit comme un "French Connection par les Marx Brothers", où Michael Peña et Alexander Skarsgård forment un duo imparable. A Deauville, ils font les clowns pendant le photocall. La preuve, ci-dessous.

La star du vendredi, c'est Daniel Radcliffe, attendu comme le loup blanc. Alors que la compétition vient de se terminer avec Brooklyn Village de Ira Sachs et The Fits de Anna Rose Holmer et que les jurys délibèrent, la rumeur gronde. On traque Daniel comme on peut, la preuve...

Quelque chose nous dit que le diner en sa présence ce vendredi soir au Festival de Deauville va créer une émeute...

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter