Une journaliste anglaise sourde s'en prend à "La Famille Bélier"

Une journaliste anglaise sourde s'en prend à "La Famille Bélier"

CINÉMA
DirectLCI
POLEMIQUE - Alors que "La Famille Bélier" a été très bien accueilli pas la presse française, de l'autre côté de la Manche, c'est une autre histoire. Une journaliste britannique a descendu le film, lui reprochant d'être irrespectueux envers les sourds. Explications.

"La famille Bélier est une insulte cinématographique à la communauté sourde". Dès le titre de cet article du journal britannique The Guardian, le ton est donné. Rebecca Atkinson, une journaliste sourde de naissance, a écrit une tribune particulièrement virulente à l'encontre du film d'Eric Lartiguau. La journaliste est en effet très remontée contre le long métrage, et principalement contre le "cliché" de l'utilisation de la musique pour traiter de la surdité.

"La fascination des personnes entendantes pour la musique et la surdité ne trouve pas d'écho chez un sourd, explique-t-elle dans son article. Peut-être si vous avez perdu l'audition, mais si vous êtes nés sourds comme moi, ce n'est pas quelque chose qui vous fait perdre le sommeil", fatiguée de voir toujours le même traitement pour ce type de sujet.

Et pourquoi pas des acteurs sourds ?

Autre point qui la contrarie fortement : le recours à des acteurs qui  ne sont  pas réellement sourds pour jouer la famille Bélier. "Vous ne pouvez pas trouver d'acteurs sourds ? Prenez des entendants qui agitent leurs mains, poursuit-elle. C'est un manque de respect pour les personnes sourdes". Selon elle, ce procédé donne un résultat "embarrassant et grossier de la culture sourde et du langage des signes".

Aussi se pose-t-elle la question : pourquoi ne pas avoir eu recours à des acteurs sourds et muets ? Un point déjà soulevé par de nombreux spectateurs. "S'il n'y a pas d'acteurs sourds en France, nous devrions nous demander pourquoi". Au final selon Rebecca Atkinson, le film fait plus de mal que de bien à la communauté sourde. Reste à savoir si le public partagera son avis.

>> A LIRE AUSSI : l'interview de Louane Emera, la révélation du film

>> A LIRE AUSSI : notre critique du film d'Eric Lartigau

Lire et commenter