"Une suite qui dérange : le temps de l’action", un documentaire essentiel

DirectLCI
CRITIQUE – En quoi le second film mettant en scène le combat d’Al Gore pour la défense de l’environnement diffère-t-il du premier sorti en 2006 ? Quels en sont les nouveaux enjeux ? Pourquoi faut-il ne pas rater ce long-métrage moteur de changement ? LCI vous explique.

Groenland, lnde, France, Etats-Unis... Depuis près de quinze ans, Al Gore n’a de cesse de parcourir le monde pour transmettre son message d’alerte sur les dangers du réchauffement climatique. Un documentaire baptisé Une vérité qui dérange avait déjà été consacré à son combat en 2006. Sa suite sort aujourd’hui sur les écrans et filme toujours l’ex vice-président dans son périple mondial le conduisant à la rencontre des citoyens lambda mais aussi des puissants qui, main dans la main, pourront peut-être endiguer la crise. 


Car le phénomène s’est accentué en onze ans. Les catastrophes environnementales, sociales, politiques, économiques et sanitaires liées au réchauffement climatique ont passé la seconde comme le prouvent les multiples exemples choisis ici (Syrie, fonte des glaciers...) par les réalisateurs Bonni Cohen et Jon Shenk. Mais à cette problématique s’accrochent aussi des facteurs d’espoir : les accords de Paris d’abord, ici largement mis en avant malgré le recul de Trump sur la question ( problème également abordé), ou encore les actions de certaines municipalités et entreprises en faveur d’une énergie durable. Mais Al Gore continue infatigablement de se battre pour étendre ces initiatives à une échelle nationale, voire mondiale, et pour convaincre les politiques de prendre les décisions qui s’imposent pour la sauvegarde de la planète. 


En creux de ses déplacements sur le terrain des sinistres ou auprès des puissants, se dessine par ailleurs le portrait de cet homme de convictions, sensibilisé très tôt aux questions écologiques. Sans entrer en détail dans sa vie privée, ce second documentaire en apprend davantage sur ses motivations, son parcours, sa personnalité. Un atout supplémentaire pour ce documentaire essentiel à découvrir sans plus tarder. 

En vidéo

Une suite qui dérange : l'extrait 'Inondation"

Une suite qui dérange : le temps de l'action, avec Al Gore... Dans les salles le 27 septembre 2017.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter