"Un+Une", "Le Voyage d'Arlo", "Le Fils de Saul"... : notre sélection DVD/Blu-Ray du week-end !

CINÉMA
DirectLCI
RATTRAPAGE – Vous vous sentez le courage de plonger dans l’horreur de la Shoah ? Vous rêvez de voyager à dos de dinosaure à travers la verdure ? Vous préférez naviguer en Inde avec Dujardin et Zylbertsein ?... Sans plus attendre : allumez votre télé, activez vos lecteurs DVD/Blu-Ray ou votre service de VOD et prenez place dans votre canapé. metronews vous a concocté un programme idéal !

 UN + UNE
Un homme et une femme…
D’un côté : le parigot Antoine, compositeur de musique de film autocentré. De l’autre : Anna, épouse de l’ambassadeur de France en Inde, emmurée vivante dans une vie de protocoles. Entre eux : un coup de foudre qui ne dit pas son nom, orchestré par un Claude Lelouch plus inspiré que jamais. Avec Un+Une, le cinéaste conjugue classicisme narratif et modernité formelle. Sa force ? Les prestations lumineuses de Jean Dujardin et Elsa Zylberstein qui, au gré de leurs errances chamarrées, célèbrent d’un même cri la liberté et l’amour.
(En DVD et Blu-Ray chez Metropolitan Vidéo)

 LE VOYAGE D’ARLO
Laisser son empreinte…
Difficile, voire impossible, de faire mieux que Vice Versa. Il n’empêche qu’avec Le Voyage d’Arlo, Pixar a joué habilement la carte du pur divertissement familial en retraçant le voyage initiatique d’un jeune apatosaure en croisade contre son tempérament craintif. En s’égarant un matin, ce héros rencontre Spot, un bambin sauvage qui l’accompagne dans sa révolution personnelle. Récit d’apprentissage et d’amitié, célébration de la cellule familiale, beauté des décors… Le cahier des charges est rempli sans abus de mièvrerie.
(En DVD et Blu-Ray chez Disney - Pixar)

 LE FILS DE SAUL
Ames sensibles s’abstenir…   
Grand Prix du jury lors du dernier Festival de Cannes, Le Fils de Saul propose une immersion cauchemardesque dans l’enfer de la Shoah. Il suit plus précisément les pas d’un membre des Sonderkommandos, des Juifs obligés d’œuvrer pour la solution finale, dans un camp d’extermination en 1944. Pour ce premier film, le Hongrois László Nemes sidère grâce à son dispositif de mise en scène qui permet de toucher du doigt l’enfer absolu. Ici, l’innommable se reçoit comme un coup de poing au ventre qui vous coupera le souffle. Pour longtemps.
(En DVD et Blu-Ray chez Ad Vitam)

 TAJ MAHAL
La chambre de l’enfer…
Rattrapé par les récentes et horribles actualités que connait le monde, le thriller Taj Mahal n’a pas conquis le large public qu’il méritait. Après Espion(s), le cinéaste Nicolas Saada y relate l’enfer vécu par une jeune fille enfermée dans la chambre d’un hôtel assiégé. Un événement rattaché à une série d’attaques terroristes ayant ensanglanté Bombay en novembre 2008. Mise en scène clinique (favorisant le hors champ), découpage impeccable, travail d’orfèvre sur le son… Le résultat, épatant, fait la part belle à l’espoir.
(En DVD chez BAC Films)

 UNE HISTOIRE DE FOU
Vers une paix, enfin ?
Berlin, 1921. Soghomon Thelirian est accusé, puis acquitté, pour l’assassinat vengeur de Talaat Pacha, un des principaux responsables du génocide arménien. Soixante ans plus tard, son acte inspire encore nombre de ses concitoyens, prêts à en découdre pour briser le déni turc. Parmi eux : Aram, un jeune marseillais qui rallie l’armée de libération de l’Arménie. C’est à travers son destin que Robert Guédiguian évoque – avec un didactisme parfois encombrant – les plaies ruisselantes d’une passionnante galerie de personnages.
(En DVD et Blu-Ray chez Diaphana)

Lire et commenter