"Veronica Mars", le film : metronews l'a vu !

"Veronica Mars", le film : metronews l'a vu !

DirectLCI
CRITIQUE - Les Marshmallows attendaient ce moment depuis longtemps : après 8 ans d’absence, Veronica Mars fait son grand retour en passant du petit au grand écran. Car si la plus maligne des détectives privés prétend avoir pris sa retraite, certains événements vont la pousser à reprendre du service...

En 2004, une petite blonde nommée Veronica Mars, incarnée par la comédienne Kristen Bell, avait séduit des millions de téléspectateurs sur le petit écran. Aussi, quand le réalisateur Rob Thomas a proposé aux fans - les Marshmallows - de faire revenir son héroïne sur grand écran, tous ont mis la main à la poche pour financer le projet grâce au crowdfunding. Chose promise, chose due, à peine un an plus tard, le film s’apprête à sortir sur les écrans américains, ou en VOD dans de nombreux pays dont la France, le 14 mars.

Côté intrigue, on retrouve donc Veronica Mars plusieurs années après avoir quitté la ville imaginaire de Neptune et ses proches. La jeune femme a raccroché sa casquette de détective privé, fait des études de psychologie et s’apprête à devenir avocate. Du moins jusqu’à l’appel à l’aide de Logan Echolls (Jason Dohring), son ancien amoureux, accusé du meurtre de sa nouvelle compagne.

Une alchimie toujours aussi présente

Même huit ans après la fin de la série, il ne faut aux (télé)spectateurs que quelques secondes pour retrouver l’univers propre à Veronica Mars. Un peu comme si l’on retrouvait ses amis d’enfance, impossible de ne pas se réjouir devant la franche camaraderie qui unit la jeune femme à ses amis Wallace (Percy Daggs III) et Mac (Tina Majorino), ou encore la tension palpable entre elle et Logan.

Très vite, le film trouve son rythme de croisière. Kristen Bell se fond avec brio dans son ancien personnage, retrouvant avec plaisir ses mimiques et son humour ravageur. Et les fans savoureront les nombreux clins d’œil à la série. En revanche, les spectateurs qui ne l'ont pas suivi à l'époque risquent de se sentir un peu perdus. Reste que le film tient la promesse annoncée par Rob Thomas : apporter une conclusion plus complète aux aventures de la jeune détective privée. Avant la suite en cas de succès ?

Plus d'articles