"The Square" : 3 bonnes raisons de ne pas avoir peur d'aller voir la Palme d’or 2017

DirectLCI
ON ADORE – Après son triomphe (presque) inattendu à Cannes, "The Square" sort ce mercredi dans toute la France. Faites-nous confiance, la Palme d’or du réalisateur suédois Ruben Östlund vaut le détour…

The Square, c’est l’histoire de Christian, le directeur d’un musée d’art contemporain adossé au Palais Royal de Stockholm. Un notable bien comme il faut dont l’existence sans histoire va se transformer en cauchemar le jour où on lui vole son téléphone portable… Une comédie Palme d’or à Cannes, ça n’arrive pas tous les jours. Et ça intrigue, forcément. Faut-il aller voir le film de Ruben Östlund, en salles ce mercredi ? La réponse est trois fois oui !

Parce que c’est une satire grinçante

Pas besoin d’apprécier l’art contemporain pour aller voir la Palme d'or 2017. Car le musée que dirige Christian est en réalité le petit théâtre d’un jeu de massacre orchestré de main de maître par Ruben Östlund, déjà repéré en France avec l’excellent Snow Therapy. Dans The Square, on passe du rire aux larmes, du petit moment de gêne à l'angoisse la plus totale en suivant la descente aux enfers d’un antihéros sans cesse dépassé par les événements. Méfiez-vous, vous pourriez un jour vous retrouver à sa place… 

En vidéo

Ruben Östlund : "Les meilleures scènes sont celles ou la tragédie et l'humour se cotoient"

Parce que la mise en scène est virtuose

Machiavélique, Ruben Östlund a ficelé chaque séquence comme un piège qui se referme sur ses malheureux protagonistes, pour notre plus grand plaisir. Le cinéaste suédois n’hésite pas à faire durer les plans, étirer un dialogue ou un silence pour distiller un malaise souvent délicieux. Avec comme apothéose ce dîner mondain pris en otage par un "performance artist" qui se prend pour un gorille lubrique. Une scène dont même les comédiens ne se sont toujours pas remis, plusieurs mois après la fin du tournage.

En vidéo

"The Square" : extrait de la Palme d'or de Ruben Östlund

Parce que vous allez adorer Claes Bang

Les fans de série reconnaîtront Elisabeth Moss (The Handmaid’s Tale) et Dominic West (The Affair) dans des seconds rôles de choix. Mais la star de The Square est un Danois de 50 ans, totalement inconnu du grand public. Plus pour longtemps. Dandy aux faux airs de James Bond scandinave, Claes Bang passe par tous les états au fil des minutes, tour à tour arrogant, maladroit, colérique et désemparé. Mais impossible à détester tant ses malheurs nous font hurler de rire… et réfléchir.


>> The Square, de Ruben Östlund. Avec Claes Bang, Elisabeth Moss, Dominic West. Durée : 2h25.

Plus d'articles

Sur le même sujet