VIDEO – "Alliés" : pour Marion Cotillard, "Brad Pitt n’est pas seulement la belle bête qui faisait craquer les filles"

DirectLCI
INTERVIEW – Pour la première fois de sa carrière, l’actrice donne la réplique à Brad Pitt dans "Alliés", grande romance hollywoodienne sur fond d’espionnage et de seconde guerre mondiale mise en scène par Robert Zemeckis, le réalisateur de "Retour vers le futur" et "Forrest Gump". Rencontre avec la star française, résistante combattive et romantique de ce long-métrage en salles ce mercredi.

LCI : Un film avec Robert Zemeckis et Brad Pitt, ça ne se refuse pas ? 

Marion Cotillard : Ca ne s’est pas passé exactement comme ça. On m’a envoyé le scénario il y a plus de quatre ans, me disant que ce n’était pas un projet qui se ferait tout de suite. Aucun réalisateur n’était encore attaché au film et ils ne m’avaient pas dit que Brad Pitt l’était. Mais j’ai adoré cette histoire qui faisait référence aux films que j’aimais quand j’étais petite. C’est un grand divertissement hollywoodien avec beaucoup d’émotion et de profondeur dans le questionnement sur les êtres et sur l’amour. J’ai donné mon accord et trois ans plus tard, ils m’ont rappelée. 


LCI : Que représente Robert Zemeckis pour vous ? 

Marion Cotillard : Il y a tellement de films qui m’ont marquée, évidemment Retour vers le futur et Forrest Gump. Mais j’ai aussi adoré Qui veut sauver la peau de Roger Rabbit ?, La mort vous va si bien et Apparences avec Harrison Ford. Il sait associer le divertissement à la profondeur des sentiments. J’aime tout chez lui : ses personnages décalés, la grande part d’enfance, le côté très cinématographique. Je crois qu’il n’y a pas un film de lui que je n’ai pas aimé. Flight aussi est exceptionnel.


LCI : Et vous admiriez aussi Brad Pitt quand vous étiez jeune comédienne ? 

Marion Cotillard : Oui, surtout quand il a commencé à faire des rôles très différents de l’image que l’on pouvait avoir de lui. Je l’avais trouvé tellement exceptionnel dans L’armée des douze singes : il révélait l’acteur qu’il était, celui qui prend des risques et pas seulement la belle bête qui faisait craquer les filles. On voyait d’ailleurs dès le départ qu’il y avait un grand acteur qui sommeillait en lui, même dans Thelma et Louise. On sent la profondeur et l’ampleur de ce qu’il pouvait devenir.

En vidéo

Bande annonce "Alliés"

LCI : Et comment s’est passée votre rencontre ? 

Marion Cotillard : Quand on commence à travailler avec des grands réalisateurs et des grands acteurs, on est très impressionné. Quand on plonge dans le travail, l’admiration reste mais, en même temps, on est tous sur le même bateau, à aller dans la même direction. Pour moi, ce qui est de plus en plus important, c’est la période que l’on partage avant de commencer le film. Nous avons eu plus de deux semaines où nous étions tous les jours ensemble avec l’auteur, le producteur, Robert Zemeckis et Brad Pitt pour décortiquer entièrement le scénario. On apprend alors à se connaître, on comprend comment fonctionne l’autre, comment il travaille. On s’adapte les uns aux autres tout en gardant notre authenticité. C’est un moment important qui apporte beaucoup au film. 


LCI : L'alchimie chimie entre Brad Pitt et vous, essentielle à cette histoire d’amour, a-t-elle pris tout de suite ? 

Marion Cotillard : On s’est tout de suite très bien entendu. Brad Pitt connaissait très bien toute l’équipe, alors que moi j’étais celle qui ne connaissait personne.  Mais tout le monde était généreux, facile d’accès : nous avions les mêmes envies en tant qu’acteurs, en tant que gens qui racontons des histoires. 

En vidéo

JT 20H. Alliés : entre Brad Pitt et Marion Cotillard, l'alchimie a visiblement fonctionné

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter