VIDÉO - Après 35 ans d'interdiction, l’Arabie Saoudite redécouvre le cinéma avec "Capitaine Superslip"

DirectLCI
DÉTENTE – L’Arabie Saoudite vient d’autoriser la réouverture des cinémas, après une longue période d’interdiction. Premiers films diffusés : les dessins animés américains "Le Monde Secret des Emojis" et... "Capitaine Superslip".

C’est un nouveau signe des réformes sociétales en cours en Arabie Saoudite. Après 35 ans d’interdiction, Ryad a autorisé fin décembre la réouverture des salles de cinéma, sous l’impulsion du prince héritier Mohammed ben Salmane. Et ce en dépit de l’opposition des milieux ultra-conservateurs et notamment du grand mufti Abdel Aziz al-Cheikh qui estime qu’elles seraient sources de "dépravation" car elles favorisent la mixité. 


Depuis quelques jours, c’est en famille que les Saoudiens vont découvrir les deux films proposés pour le moment, les dessins animés américains "Le Monde Secret des Emojis" et "Capitaine Superslip". "Je veux tout voir parce que c’est nouveau pour l’Arabie Saoudite", explique une jeune maman. "J’espère que d’autres genres de films seront disponibles à l’avenir : de l’action, des romances, des comédies… Si Dieu le veut bien !".

Pour découvrir des longs-métrages au sujet plus "adultes", les Saoudiens vont devoir encore patienter. Car les permis d’exploitation ne seront délivrés qu’à des productions respectant les valeurs du Royaume. C'est l'avis de la réalisatrice Hanaa Saleh Alfassai, dont le film "Lollipop", qui raconte l’histoire d’une jeune fille qui a ses règles pour la première fois, a été présenté au Festival de Dubaï. Pour elle, "l’industrie s’épanouira au fur et à mesure que les Saoudiens s’habitueront à cette forme de divertissement". 


Pour l’Arabie Saoudite, qui compte plus de 30 millions d’habitants, dont la moitié de moins de 25 ans, l’enjeu de cette réforme des moeurs est également financier. Selon le ministère saoudien de la Culture, l’industrie cinématographique pourrait contribuer à hauteur de 24 milliards de dollars à l’économie d’ici 2030. Plus de 300 salles devraient être construites à travers le pays avant cette date.

Plus d'articles

Sur le même sujet