VIDEO - Avant "Ça", découvrez d'autres clowns psychopathes au cinéma

DirectLCI
TREMBLE ! - Non, il n'y a pas que "Ça", en salles ce mercredi, au cinéma. La preuve avec tous ces charmants clowns psychopathes qui n'ont cessé d'alimenter notre "coulrophobie" ces dernières décennies au cinéma. Âmes sensibles, ne vous abstenez plus, fuyez !

Allez les clowns, arrêtez un peu vos clowneries... Il a suffi que Stephen King écrive "Ça" à la fin des années 80 pour voir apparaître sur nos écrans de cinéma une prolifération inquiétante de bouffons psychopathes, prêts à en découdre avec nous autres bipèdes depuis gravement atteints de "coulrophobie" (cette fichue peur du clown). 


Depuis, impossible de regarder un clown sans se dire que, derrière le maquillage, il y a quelqu'un d'autre. 

Mais qui sont ces clowns traumatisants ? Que veulent-ils ? Quels sont leurs plans ? Vous ne les connaissez peut-être pas, nous vous proposons de les rencontrer. Mesdames, messieurs, bienvenue au freakshow !

Les Clowns tueurs venus d'ailleurs (Stephen Chiodo, 1988)

Tout avait si bien commencé avec ce ravissant nanar psychotronique dans lequel une météorite portant en elle des clowns assoiffés de sang s'écrase sur terre. Et devinez quoi, les clowns démoniaques extra-terrestres s'attaquent aux humains pour les transformer en barbes à papa géante. 

Clownhouse (Victor Salva, 1989)

Trois malades échappés d'un hôpital psychiatrique massacrent trois clowns afin de revêtir leurs costumes. Les trois assassins décident d'aller semer la terreur dans une grande maison isolée où vivent trois jeunes frères. Leurs parents sont absents, les plombs sautent, et le cauchemar commence. Soudain, on rigole moins. Et l'on prend alors conscience que les clowns, c'est pas des mecs cools qui nous veulent du bien. 

En vidéo

Bande annonce "Ça - Il est revenu"

Il est revenu (Tommy Lee Wallace, 1990)

Mais si, vous vous souvenez fatalement de ce téléfilm des années 90 ayant traumatisé des générations entières sur M6 (il était diffusé en prime-time, avec un carré blanc et le TéléPoche des familles disait alors c'était réservé aux adultes et proscrit aux âmes sensibles). Des années avant le Ça visible en salles ce mercredi, il s'agissait de la première adaptation du roman de Stephen King, en deux parties, où des adultes traumatisés se souviennent de leur enfance torturée par un clown maléfique...  

N.B. Ledit clown maléfique était joué par Tim Curry, l'acteur drag glam culte de The Rocky Horror Picture Show (le "sweet transvestite", c'était lui). On aime tant ces acteurs qui changent de registre...

La maison des 1000 morts / The Devil's Rejects (Rob Zombie, 2003 / 2005)

Personnage culte de ces deux films de Rob Zombie, qui ne se ressemblent pas mais s'assemblent, le capitaine Spaulding joué par Sid Haig, a l'air d'un gentil clown bougon comme ça. En vrai, il manie mieux le pistolet que Charles Bronson et se révèle au moins aussi psychopathe que Charles Manson. Et pis, il parle super mal aux n'enfants...

Dark Clown (Conor McMahon, 2014)

Comment ce clown jongleur et amuseur d'enfants en est-il arrivé au stade "tueur et étripeur d'adolescents" ? Eh bien, en trouvant la mort lors d'une fête d'anniversaire particulièrement mouvementée, tout simplement. Et en revenant à la vie 6 ans plus tard, bien décidé à animer de nouveau les soirées de ses jeunes clients d'une manière il est vrai un peu plus sanglante qu'avant. En gros, fallait pas l'inviter. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter