VIDEO - "C’est vide, c’est creux" : le coup de gueule de Gérard Depardieu contre les réseaux sociaux

DirectLCI
MISE AU POINT – Invité ce mercredi matin sur RTL, Gérard Depardieu a profité de la promo de sa bio, "Monstre", pour régler ses comptes avec les "cultivés de l’Internet". Morceaux choisis.

Qu’un petit plaisantin annonce sa mort, ou qu’un autre se fasse passer pour lui afin de commenter l’actualité, Gérard Depardieu, 68 ans, n’est franchement pas client des réseaux sociaux. Ce mercredi 30 novembre, l’acteur était l’invité de RTL à l’occasion de la sortie de Monstre (Cherche-Midi), sa biographie événement. 


Interrogé par Yves Calvi, le monstre sacré du cinéma français en a profité pour régler ses comptes avec les nouveaux médias. "Il y a tellement de fausses nouvelles, de fausses déclarations qui sont un peu manipulées, avec des mots sortis de leur contexte", déplore-t-il. "Et puis ça fait partie de ce nouveau monde. Ce monde de rumeurs, de bruits, de médias, d’Internet."

Il y a de la fainéantise de l’âme. Et puis surtout il n’y a aucune vérité là-dedansGérard Depardieu sur RTL

Visiblement pas client de Twitter, Facebook et consorts, Gérard Depardieu est clair : "J’ai horreur des réseaux sociaux. C’est quelque chose qu’il faut manipuler avec attention. Il y a de la fainéantise de l’âme. Et puis surtout il n’y a aucune vérité là-dedans. Les cultivés de l’Internet, c’est vide, c’est creux. Ça s’effondre. C’est un feu de paille, c’est pas possible."

Actuellement à l'affiche de Carbone, le dernier polar d’Olivier Marchal avec Benoît Magimel, le comédien sera l’an prochain au générique de pas moins de quatre films dont Convoi Exceptionnel, qui marquera ses retrouvailles avec Bertrand Blier, le réalisateur qui l'a dirigé dans des classiques comme Les Valseuses et Trop belle pour toi.

Plus d'articles

Sur le même sujet