VIDÉO - Isabelle Adjani fait son retour en majesté au cinéma dans "Le monde est à toi"

DirectLCI
STAR - Rare au cinéma, Isabelle Adjani fait un retour fracassant dans "Le monde est à toi", en salles mercredi, dans lequel elle interprète une mère roublarde et bling-bling face à son fils, un petit dealer qui veut tout arrêter.

Elle est de retour : Isabelle Adjani irradie l'écran dans Le monde est à toi, le nouveau film de Romain Gavras en salles ce mercredi, dans lequel elle incarne Danny, une mère, reine des voleuses : de sa première apparition où elle étend du linge au balcon à ses virées, voilée, dans les grands magasins pour mieux dissimuler les articles volés, l'actrice fait montre d'une grande jubilation.


"Il y a beaucoup de folie dans son personnage", souligne le réalisateur Romain Gavras, qui s'est amusé à construire ce personnage excentrique avec l'actrice en choisissant soigneusement ses tenues et ses accessoires. 

"Une expérience des plus enthousiasmante"

Pour Isabelle Adjani, l'expérience fut des plus enthousiasmantes. "Le monde est à toi est un des tournages les plus simples, rassurants et joyeux que j’aie connus", a-t-elle raconté cet été dans une longue interview au magazine "Les Inrocks". Si elle s'est dite surprise de cette proposition, elle a apprécié ce rôle de "sorcière de conte moderne, kitsch et sans surmoi" et de mère ogresse. 

J’espère juste que les femmes ne deviendront pas des ennemis pour d’autres femmes. Isabelle Adjani

Interviewée au JT de 20 heures, la star a défendu son rôle de femme forte dans cet univers viril, en faisant un lien avec l'ère post-Weinstein : "Je suis soulagée parce qu’il y eu l’époque "soit belle et tais toi", aujourd’hui c’est "sois libre et ferme-la" (...) il y a un mouvement qui vient libérer la parole, un changement est en train de se produire."

Avec son titre reprenant la devise de Scarface ("The World Is Yours"), le trentenaire signe un film de gangster pop, et lorgne plus du côté de Tarantino et de Guy Ritchie, que de son père, le cinéaste Costa-Gavras, pourvu d'une bande-son mixant Michel Sardou, PNL, Daniel Balavoine, Jul ou encore Laurent Voulzy. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter