VIDÉO - "Grave": quand Julie Gayet produit un film d'horreur cannibale

DirectLCI
PREMIÈRES IMAGES - "Grave", film d'horreur produit par Julie Gayet présenté à la Semaine de la critique et remarqué dans de nombreux festivals consacrés au genre, se révèle dans une bande-annonce prometteuse et saignante. Le résultat, interdit aux moins de 16 ans, sort en salles le 15 mars 2017.

Dans la famille de Justine tout le monde est vétérinaire et végétarien. À 16 ans, elle est une adolescente surdouée sur le point d’intégrer l’école véto où sa sœur ainée est également élève. Mais, à peine installés, le bizutage commence pour les premières années. On force Justine à manger de la viande crue. C’est la première fois de sa vie. Les conséquences ne se font pas attendre. Justine découvre sa vraie nature. 

Gore, on en veut en-gore!

De ses intentions à l’atmosphère (bonne idée de tourner dans un campus, où la chair est forcement reine), Grave ressemble à la fusion avouée de deux films français: Trouble Everyday de Claire Denis et La crème de la crème de Kim Chapiron. Présenté à la Semaine de la Critique, le film d'horreur a fait son petit effet au Festival de Toronto lors de la fameuse séance de minuit. 


En effet, certains spectateurs se sont évanouis pendant la projection. "Un couple s'est senti mal, les secours ont dû être appelés", avait alors expliqué Ryan Werner, le vendeur américain du film, au Hollywood Reporter. Ce dernier en a profité pour rappeler qu'il n'y avait pas eu de faits similaires depuis Antichrist, de Lars von Trier, en 2009.


C'est le premier long métrage de Julia Ducournau, soutenu haut et fort par Julie Gayet, et il a réussi à taper dans l'oeil d'un certain M. Night Shyamalan (Sixième Sens, Incassable et prochainement Split). 

Après son court métrage Junior, Julia Ducournau cherche un style quelque part entre Georges Romero (La nuit des morts vivants) qu’à Charles Burns (Black Hole)


Son coup d'essai, c'est aussi l'occasion de découvrir un casting étonnant: Garance Marrilier, petite puce devenue fleur carnivore ou encore Ella Rumpf dans un rôle de sœur rivale/alliée évoquant celui de Fairuza Balk dans The Craft

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter