VIDEO - Guillaume Canet et Marion Cotillard, l’interview au bord de la crise de nerfs

VIDEO - Guillaume Canet et Marion Cotillard, l’interview au bord de la crise de nerfs

DirectLCI
BAD TRIP – Réunis pour la promo des "Minions", dont ils assurent des voix dans la VF, Guillaume Canet et Marion Cotillard ont paru pour le moins "tendus" face à Nikos Aliagas, qui les interviewait pour Europe 1. Jugez plutôt…

"Je ne suis pas venu mettre la zizanie, moi !". Nikos Aliagas a eu beau tout faire pour détendre l’atmosphère, rien n’y a fait. Il y a quelques jours, l’animateur interrogeait Marion Cotillard et Guillaume dans le cadre de la promo du film d'animation Les Minions. Les deux comédiens, couples à la ville, y prêtent leur voix à Scarlett et Herb Overkill, en lieu et place de Sandra Bullock et Jon Hamm dans la version originale. Dès le début de l’entretien, filmé pour l’émission Sortez du cadre sur Europe 1, difficile de ne pas ressentir une certaine nervosité dans la pièce.

Premier échange tendu lorsque Guillaume Canet compare le fait de donner la réplique à sa compagne à jouer au tennis avec Gaël Monfils ou Pete Sampras. C’est toujours agréable de jouer avec quelqu’un qui est bon. Parce que ça joue quoi. Marion Cotillard, regard noir, le coupe : "T’as pas fait de tennis depuis longtemps parce Pete Sampras excuse-moi mais whooo… Avec tout le respect que j’ai pour lui".

"Elle ne partage pas mon avis sur le plaisir de jouer avec moi"

Retour à l’envoyeur quelques instants plus tard. Alors que c’est au tour de la comédienne oscarisée de donner son avis sur le même sujet, son compagnon l’interrompt : "Elle ne partage pas mon avis sur le plaisir de jouer avec moi donc c’est plus compliqué pour elle." Sympa… "Ce n’est pas ce qu’elle a dit", intervient Nikos. "Non ce n’est pas ce que j’ai dit", confirme Marion. Ok...

L’échange d’amabilités n’est pas terminé, loin de là. "C'est moins compliqué de jouer avec son amoureux que de faire une histoire d'amour avec un ami, de rouler une pelle à un pote", explique Marion Cotillard avant de se tourner vers Guillaume Canet. "Qu'est-ce que tu as ? Tu t'attendais à autre chose ?". "Donc, quand on a fait Jeux d'enfants, on n'était pas potes ? ", rétorque l’acteur, en évoquant le film de Yann Samuell, en 2003, sur lequel ils se sont rencontrés.

"Non mais je sais que tu te souviens pas"

"Bah maintenant que tu en parles, la première fois qu'on a dû s'embrasser dans Jeux d'enfants, ça a été très compliqué parce qu'on était très copains", raconte alors Marion Cotillard. On a eu des crises de fous rires avant d'être capables de faire la scène parce que c'est absurde d'embrasser un pote. Tu te souviens ?". Guillaume, gêné, regarde Nikos, tente une vanne. "Oui cette église...". "Non mais je sais que tu te souviens pas", lâche Marion. Bam.

Alors, grand moment de comédie ou vrai malaise ?

Sur le même sujet

Lire et commenter