VIDÉO - Jessica Chastain : "Aaron Sorkin explore vraiment le pouvoir féminin dans Le Grand Jeu"

CINÉMA
DirectLCI
INTERVIEW - L'actrice américaine donne vie à l'histoire vraie de la 'Princesse du poker" Molly Bloom, dans la première réalisation d'Aaron Sorkin, scénariste de "The Social Network", en salle mercredi 3 janvier. Un rôle qui lui a déjà valu une nomination aux Golden Globes et pourrait la mener jusqu'aux Oscars. LCI l'a rencontrée lors de son passage à Paris.

Elle crève l'écran. Une fois de plus. Jessica Chastain est dans presque tous les plans du film "Le Grand Jeu", la première réalisation du scénariste de génie Aaron Sorkin en salles mercredi 3 janvier. Elle y incarne Molly Bloom, une ancienne championne de ski de rang olympique qui est devenue, au milieu des années 2000, l'organisatrice des parties de poker clandestines les plus sélects de Hollywood. Avant de voir le FBI s'intéresser de près à elle. Une interprétation vibrante, qui pourrait bien la mener jusqu'aux Oscars. LCI a rencontré l'actrice américaine quelques heures avant qu'elle n'apprenne sa nomination pour le Golden Globe de la meilleure actrice dans un film dramatique. L'occasion de parler de féminisme, des Kardashian et d'Isabelle Huppert.

LCI : L’histoire de Molly Bloom n’est pas aussi célèbre en France qu’aux Etats-Unis. C’est une femme travailleuse, acharnée, qui déchire tout. Comment la décririez-vous en trois mots ?

Jessica Chastain : C’est une travailleuse, assurément, mais elle est aussi fragile. Et elle est forte.

LCI : Votre première rencontre avec la vraie Molly Bloom s’est-elle déroulée comme une partie de poker : avez-vous fait tapis et tout mis sur la table ?

Jessica Chastain : Quand je l’ai rencontrée, je savais que j’allais interpréter son rôle. Je voulais juste qu’elle se sente à l’aise avec moi. Je voulais qu’elle ait confiance en moi. J’ai été très ouverte avec elle et je voulais qu’elle puisse l’être également avec moi. Cette relation était très importante, car c’est une mine d’or pour une actrice que la personne dont vous adaptez la vie à l’écran vous soit accessible, qu’elle puisse répondre à vos questions. J’ai pu étudier son allure, les vêtements qu’elle portait et sa manière de parler. Cela m’a beaucoup aidée à créer le personnage.

Les Kardashian mettent en avant ce magnétisme sexuel et dans le même temps, les médias et les gens aiment les détruire pour ça. C'est une position très injuste pour les femmes Jessica Chastain sur son autre source d'inspiration pour le film

LCI : Vous avez raconté vous être inspirée des sœurs Kardashian. Elles ressemblent à Molly dans le sens où les gens ont tendance à oublier qu’elles sont des femmes d’affaires et à les juger pour leur image. Craignez-vous que les femmes soient condamnées à être "objectifiées" ?

Jessica Chastain : Oui, je pense que ce film explore ça. Parce que c'est Aaron Sorkin, qui est un cinéaste politique, ce film explore la société patriarcale. Nous le voyons dans la famille de Molly avec son père, dans le milieu du poker avec ses gars et dans le gouvernement avec les procureurs. Dans chaque aspect de sa vie, elle essaie de suivre des règles établies par les hommes. Nous vivons dans une société qui valorise les femmes pour leur magnétisme sexuel, n'est-ce pas ? A deux reprises dans le film, les hommes disent à Molly comment elle devrait s'habiller. Au début du film, on lui dit qu'elle devrait être plus mignonne donc elle se relooke entièrement. Elle crée cette image pour que ces hommes la voient, pour qu'ils l'estiment. Et plus tard, elle est humiliée pour ça. Au tribunal, le personnage d'Idris Elba lui dit : "Vous devez changer de look, vous ressemblez à une actrice porno". Alors en ce sens, dans notre société, je me suis demandée : "Qui sont les femmes les plus puissantes ? Les Kardashian !" Elles mettent en avant ce magnétisme sexuel et dans le même temps, les médias et les gens aiment les détruire pour ça. Je pense que c'est une position très injuste pour les femmes. Le film explore ça, il explore également le fait qu'une femme devrait être valorisée pour ce qu'elle fait et ce qu'elle dit, et non en fonction de ses relations et des hommes dans sa vie.

Je n'y pense pas en ces termes, parce que vous savez, Isabelle Huppert et Gary Oldman, mes acteurs préférés, font partie de ceux qui ont été ignorés la plupart du tempsJessica Chastain à propos de "la course" aux Oscars

LCI : Imaginons que "Le Grand Jeu" sorte dans 20 ans. Pensez-vous que l'image que la femme aura changé d'ici là ?

Jessica Chastain : Je l'espère. J'ai voulu faire ce film, car c'est Aaron Sorkin. Et je sais que, aussi fun, sexy et excitant qu'est ce film, Aaron Sorkin est un cinéaste politique et je sais qu'il y aura des commentaires sur la société dans son film. Il explore vraiment le pouvoir féminin et ce que les femmes ont à faire pour être prises au sérieux dans ce monde, pour être des leaders, en particulier aux Etats-Unis. J'espère que dans 20 ans le film sera différent. Il est très actuel au moment où l'on parle. Mais vous savez, l'histoire du patriarcat aurait également été pertinente il y a 50, 100 ans (rires).

LCI : La saison des récompenses approche et elle ressemble un peu à une partie de poker : les acteurs et réalisateurs ont toutes les cartes en main. Pensez-vous à cette course aux Oscars, aux Golden Globe ?

Jessica Chastain : Je n'y pense pas en ces termes, parce que vous savez, Isabelle Huppert et Gary Oldman, mes acteurs préférés font partie de ceux qui ont été ignorés la plupart du temps. Isabelle a remporté un Golden Globe l'an dernier. C'était fantastique mais elle aurait dû être reconnue il y a 20 ans, car c'est une actrice incroyable. Pour moi, accorder trop d'importance aux prix, même si c'est évidemment toujours agréable d'être reconnu... Je ne suis pas meilleure que ces acteurs. Je ne suis pas meilleure qu'Isabelle Huppert et Gary Oldman. Donc pourquoi sont-ils ignorés ? Je pense que je regarde ça d'une manière différente de la plupart des gens. C'est très agréable d'être reconnu et c'est toujours très bien pour votre film. Mais je n'y crois pas en ce sens.. Ce n'est pas : "oh, je suis nommée, j'ai remporté un prix donc je suis meilleure que les autres". Parce que comme je l'ai dit, certains n'ont pas été reconnus.

En vidéo

Jessica Chastain : "Avoir un prix ne veut pas dire être meilleur que les autres"

Le Grand Jeu d'Aaron Sorkin (SND)

avec Jessica Chastain, Idris Elba et Kevin Costner.

En salles le 3 janvier 2018.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter