VIDÉO - "La Planète des singes - suprématie", la bande-annonce : c'est l'heure de l'ultime assaut !

DirectLCI
BANDE ANNONCE. Après "La Planète des singes : Les Origines" et "La Planète des singes : L'Affrontement", découvrez "La Planète des singes - suprématie", le troisième volet du reboot de la célèbre série cinématographique adaptée du roman homonyme de Pierre Boulle.

Dans La Planète des singes - suprématie, César et les Singes sont contraints de mener un combat dont ils ne veulent pas contre une armée d'Humains dirigée par un Colonel impitoyable. Les Singes connaissent des pertes considérables et César, dans sa quête de vengeance, va devoir lutter contre ses instincts les plus noirs. Au terme d’un périple qui le conduira à un face à face avec le Colonel, les Singes et les Humains vont se livrer une guerre sans merci à l’issue de laquelle une seule des deux espèces survivra - et dominera la planète.  


Bonne nouvelle pour la 20th Century Fox : sur la planète blockbuster, celle des singes s'élève bien au-dessus de la masse. Vu les premières images de la bande-annonce, on se demande si La Planète des singes n’est pas en train de devenir la meilleure licence cinématographique au pays du divertissement à gros budget. 

Un troisième volet qui devrait confirmer les promesses

On s’en souvient, marchant sur les traces d'un premier épisode signé Rupert Wyatt très réussi relatant les origines du conflit entre hommes et simiens, La Planète des singes : l'affrontement se révélait un cran au-dessus de son prédécesseur. Ce qui est rassurant pour le troisième volet, c’est que Matt Reeves s'impose de nouveau aux commandes. Dans Cloverfield, il avait prouvé qu'il savait filmer la grandiloquence d'une destruction godzillesque tout en s'attachant aux fourmis humaines se débattant dans une apocalypse en marche. 


Dans  La Planète des singes : L'Affrontement,  il mettait son savoir-faire technique au service d'un scénario malin comme un singe, faisant confiance à des effets spéciaux aboutis et à la performance hallucinante d'Andy Serkis dans la peau de César. Tout, des prémices de l'affrontement à l'assaut final, méritait le déplacement. La Planète des singes – suprématie pourrait bien s’avérer un aboutissement. En salles le 2 août. 

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter