VIDEO - Marion Cotillard est-elle plutôt "Tetris" ou "Assassin’s Creed" ? Elle répond…

DirectLCI
INTERVIEW – Après "Macbeth", Marion Cotillard retrouve le réalisateur Justin Kurzel et l’acteur Michael Fassbender dans l’adaptation du jeu "Assassin’s creed". Elle y incarne la scientifique qui permet au héros de revivre les aventures de son ancêtre dans l’Espagne du quinzième siècle. La star française nous parle de ce blockbuster pas comme les autres et de son rapport aux jeux vidéos.

Le réalisateur Justin Kurzel est-il la raison qui vous a poussée à faire partie de l’aventure ? 

J’ai trouvé le scénario et les thèmes abordés passionnants. Il y avait une vraie profondeur, au-delà du divertissement. Mais Justin était déjà dans le coup en effet et j’avais eu une expérience absolument grandiose avec lui sur Macbeth. C’est une de mes plus belles rencontres d’actrice. Il a beaucoup pesé dans ma décision. Il y avait avec lui la promesse d’un point de vue fort. Alors qu’en général, ces films sont réalisés par des techniciens au service d’un studio, et non par des artistes qui s’approprient un univers déjà très fort. 


Mais vous collaborez cette fois sur quelque chose de très différent de Macbeth... 

C’est vrai mais il y a aussi des points de connexion. Macbeth et Assassin’s Creed sont deux adaptations de choses très iconiques et il y a des thèmes similaires : la violence, la manipulation, le pouvoir... Mais c’était en effet très excitant de se retrouver pour un projet avec des moyens différents et un concept de base fascinant qui veut qu’on puisse se connecter à la mémoire génétique à travers son ADN.

J’aime mettre des carrés dans des carrés et des ronds dans des rondsMarion Cotillard

Quel est votre rapport aux jeux vidéo ? 

Très basique. J’ai beaucoup joué à Tetris et Mario Bros quand j’étais adolescente. J’aime beaucoup les trucs de précision et de rangement. 


Vous êtes une maniaque ? 

On n’aime pas dire cela de soi mais ça peut m’arriver ! J’aime surtout résoudre des problèmes, comme avec le jeu Limbo dont j’adore le graphisme. Et The Room qui est un jeu d’énigmes qui permet d’ouvrir des boîtes.  J’aime les trucs de classification. Je suis allée voir un psy qui m’a expliqué tout ça un jour. Je déconne. Enfin pas vraiment. Mais j’aime mettre des carrés dans des carrés et des ronds dans des ronds. 


Assassin’s Creed, vous connaissiez ? 

Vraiment pas. Mais une de mes amies est une très grande fan, impliquée dans les communautés : elle a essayé de me torturer un peu pour que je lui file des informations sur le film contre initiation passionnée afin que je n’arrive pas totalement vierge sur le plateau. Elle m’a donné beaucoup d’informations. Moi, aucune ! (rires)

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter