VIDÉO - Festival de Deauville : "les planches", un lieu mythique couru par les stars

DirectLCI
CINÉMA - Le Festival de Deauville, qui s'ouvre ce vendredi, célèbre depuis 44 ans le 7e art américain. Mais Deauville, ce sont aussi des stars, comme le rappellent les prestigieux noms déjà venus sur les célèbres planches.

Le Festival de Deauville s'est affirmé année après année comme le bastion du cinéma indépendant américain. C'est là où l'on a vu émerger des réalisateurs comme Todd Solondz (Happiness) et Darren Aronofsky (Pi), et où des films cultes ont été découverts (par exemple Scream, de Wes Craven). Mais ce rendez-vous est aussi et surtout associé à un lieu mythique : les planches. 


Créées en 1923 par l'architecte Charles Adda pour permettre aux femmes de profiter du bord de mer sans risquer de salir leurs robes dans le sable, elles sont devenues, au fil du temps, un endroit à la mode où il est bon d'être vu. Depuis 1975, date de la création du Festival, de célèbres acteurs et réalisateurs américains ont inscrit leur nom sur la promenade. Preuve, s'il en fallait une, que les stars qui font le voyage en Normandie ne sont absolument pas sauvages ou inaccessibles, au contraire. 

Le nom d'Harvey Weinstein effacé

Le Festival de Deauville est réputé pour être convivial, les stars n'y subissant pas la pression d'une grand-messe comme Cannes. Ici notamment, il n'y a pas de marché du film, donc pas de vendeurs ; les célébrités y viennent uniquement par amour du septième art ou à l'occasion de la sortie de leurs derniers films (cette année, par exemple, Mélanie Laurent et Elle Fanning pour Galveston qui sort en salles le 10 octobre). 


Ainsi, depuis 1975, les amoureux du Festival de Deauville ont pu rencontrer Kirk Douglas, James Coburn, Lauren Bacall, Nicole Kidman, Sylvester Stallone, James Ellroy, Meryl Streep, Clint Eastwood, Tom Hanks, Morgan Freeman, Harrison Ford ou encore Steven Spielberg. Bref, du sacré beau monde... 

Notons, pour finir, que le maire de Deauville, Philippe Augier, a pris en octobre dernier la décision d’effacer le nom d’Harvey Weinstein des planches. Le nom du producteur américain était inscrit sur une des cabines de plage en compagnie de celui de son frère, Robert Weinstein. Seul ce dernier est conservé sur la promenade de bord de mer.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter