VIDÉO - Scarlett Johansson, un bon choix pour "Ghost In The Shell" ? Trois exemples pour s'en convaincre

VIDÉO - Scarlett Johansson, un bon choix pour "Ghost In The Shell" ? Trois exemples pour s'en convaincre

PERFORMANCE – Dans "Ghost in the shell", l’actrice américaine incarne un agent spécial à la tête d’une unité d’élite hybride humain-cyborg chargée d’arrêter les criminels les plus dangereux. Cette super-production, adaptée d'un manga japonais, sort ce mercredi dans les salles françaises. Nous avons voulu savoir si Scarlett Johansson était réellement la mieux placée pour ce rôle. Voici trois exemples pour s'en convaincre.

Dans Ghost In The Shell, superproduction futuriste en salles ce mercredi, Scarlett Johansson interprète une femme cyborg ultra-perfectionnée, hantée par des interrogations ontologiques. 

Le choix de le star pour camper ce personnage a provoqué de vives réactions de la part des puristes - fans de la BD et de l'univers manga du film. Une actrice américaine peut elle incarner le rôle d'une héroïne asiatique a fortiori dans l'adaptation d'un manga mythique ? Il y a quelques mois, Matt Damon avait eu droit au même procès en raison de sa présence dans  La grande muraille de Zhang Yimou

Pour répondre aux attaques, le réalisateur Rupert Sanders a affirmé que la comédienne avait tout simplement l'esthétique cyberpunk dans la peau. Et à la lumière des trois exemples suivants, il faut reconnaitre que nous sommes plutôt d'accord avec lui... 

  • 1Scarlett, voix sexy d'un ordinateur dans "Her"

    Plus 2.0 que jamais, Scarlett Johansson incarne dans "Her" de Spike Jonze, Samantha, la voix obsédante, sexy et suave d'un programme informatique ultramoderne, capable de s'adapter à la personnalité de chaque utilisateur. On ne la verra pas une seule seconde à l'écran mais le film donne à croire que l'on peut tomber amoureux de sa voix. Une performance qui a d'ailleurs été récompensée au Festival de Rome.
  • 2Scarlett, alien sublime dans "Under The Skin"

    Dans le génial et très underground "Under the skin", la star hollywoodienne joue une extra-terrestre séduisant des hommes de passage pour les perdre. A son contact, les hommes sont foudroyés, dissous dans le silence des ténèbres. Le réalisateur Jonathan Glazer met en scène la disparition d’hommes entraînés dans une mer de laque noire dans laquelle ils s’enfoncent doucement tandis que l’alien se déshabille devant eux. Johansson rappelle les nymphes envoûtantes, ces créatures mystiques aux secrets impénétrables, comme une dame du lac qui noie les hommes.
  • 3Scarlett, muse d'un ingénieur pour créer un robot

    Ricky Ma, un ingénieur hongkongais de 42 ans, a réalisé un rêve de gosse peu commun : construire son propre robot baptisé "Mark 1". Sauf que celui-ci ressemble étrangement à... Scarlett Johansson. Normal, elle lui a servi de source d'inspiration.

Lire aussi

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : "trois à quatre semaines" de retard pour les livraisons du vaccin Pfizer-BioNTech vers l'UE

Impôts : faites-vous partie des bénéficiaires de l'acompte versé ce vendredi ?

Vaccination : c'est parti pour la prise de rendez-vous en ligne sur le site Sante.fr

Les alertes neige sont levées, un département en vigilance crues

Virus "le plus dangereux du monde" créé par l'Homme : que sait-on de cette une de "Sciences et Avenir" ?

Lire et commenter