VIDÉO - Une suite qui dérange : quand Al Gore annonçait des inondations à Manhattan

DirectLCI
En 2006, personne ne voulait croire à la théorie d’Al Gore affirmant que le site du mémorial du 11 septembre risquait d’être inondé. L’ancien Vice-président américain revient dans un extrait du film "Une suite qui dérange" sur cette séquence prémonitoire.

Il y a un peu plus de dix ans, dans son documentaire Une vérité qui dérange, l’ancien Vice-président Al Gore, prévenait des dangers de la montée des eaux combinée à de fortes tempêtes. Prenant pour exemple l’île de Manhattan, il montrait notamment jusqu’où le niveau pouvait aller, noyant notamment le site du mémorial du 11 septembre, alors en cours de construction. Une thèse qui avait fait polémique, beaucoup ne voulant pas y croire. Malheureusement, 6 ans plus tard, la ville de New York affrontait le passage de l’ouragan Sandy, inondant effectivement une partie de Manhattan et le site où se dressaient jusqu’en 2001 les tours jumelles du World Trade Center.


Dix ans après le premier film, Al Gore revient sur ce passage dans un nouveau documentaire, Une suite qui dérange : le temps de l’action. Ce nouveau film nous montre que nous sommes en passe de vivre une véritable révolution énergétique. Infatigablement, Al Gore poursuit son combat, sillonnant la planète pour former des adeptes de la cause climatique et tenter d'influencer la politique internationale en matière d'environnement. On découvre Al Gore en coulisses, dans des moments de sa vie privée et lors d'apparitions publiques, tour à tour drôles et poignants. Car si les enjeux n'ont jamais été aussi vitaux, les dangers liés au changement climatique peuvent être surmontés grâce à l'ingéniosité et à l'enthousiasme des êtres humains.

En vidéo

Une suite qui dérange : extrait "Inspiration"

Une suite qui dérange : le temps de l'action, présenté au dernier Festival de Cannes, sera sur les écrans français le 27 septembre prochain.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter