VIDÉO - Vacances de la Toussaint : que voir au cinéma avec votre enfant ?

DirectLCI
DIVERTISSEMENT - Et si on allait au cinéma ? "Zombillénium", "Le vent dans les roseaux", "Le monde secret des emojis"... Voici quelques conseils de films à voir (ou pas) avec votre/vos enfants pendant les vacances de la Toussaint.

D'une Chouette du cinéma aux zombies bons vivants, il y en a pour tous les goûts pour les amoureux du cinéma d'animation dans les salles. Voici notre petite sélection de dessins animés à voir (ou pas) en famille pendant ces vacances de la Toussaint.

"Le vent dans les roseaux" : on y va !

Eliette, une petite fille de huit ans, vit dans un pays où le roi a interdit la musique. Un troubadour venu d’Orient s’y fait confisquer ses instruments. Mais il est peu enclin à la servitude et rencontre Eliette. Celle-ci a sculpté en cachette une flûte dans un roseau sauvage. Eliette et le troubadour se lient d’amitié. Ensemble, ils vont mener le peuple à se libérer de la tyrannie.


Cette histoire donne toute sa tonalité au long métrage Le Vent dans les roseaux (62 minutes) dans lequel La Chouette du cinéma, une présentatrice qui s’adresse aux enfants dans le public, offre cinq aventures autour de la liberté, avec des musiques originales et des héroïnes surprenantes. A partir de 6 ans.

"Le monde secret des emojis" : on n'y va pas !

Au sein d'une appli de messagerie, la cité de Textopolis fourmille d’activité : c’est là que vivent tous les émojis, chacun porté par l’espoir d’être choisi par l’utilisateur du téléphone… Dans ce monde, chaque émoji ne possède qu’une seule expression faciale. Seul Bof, un émoji exubérant né sans aucun filtre, en dispose de multiples. Rêvant désespérément de devenir "normal", pareil aux autres émojis, Bof demande de l’aide à son meilleur ami, Tope-Là, et à la célèbre casseuse de codes, Rebelle. Tous trois s’embarquent dans une "app-venture" épique d’appli en appli, passant d’un monde fou et amusant à l’autre, à la recherche du code qui accomplira le rêve de Bof. 


Où quand un film d'animation devient un outil de promotion débilisant. Entre les placements de produits éhontés et l'humour bas du front, cette production mercantile fait peine à voir.

"Zombillénium" : passionnant mais pour les plus de 8 ans

Dans le parc d’attractions d’épouvante Zombillénium, les monstres ont le blues. Non seulement, zombies, vampires, loups-garous et autres démons sont de vrais monstres dont l’âme appartient au Diable à jamais. Mais ils sont en outre fatigués de leur job, fatigués de devoir divertir des humains consuméristes, voyeuristes et égoïstes, bref, fatigués de la vie de bureau en général, surtout quand celle-ci est partie pour durer une éternité... Jusqu'à l'arrivée d'Hector, un humain, contrôleur des normes de sécurité, déterminé à fermer l’établissement. 


Un éloge de la différence avec des monstres (un peu) effrayants, mais (quand même) tendres et gentils. Les aventures du démon Hector et de sa bande, adaptées de la bande dessinée d'Arthur de Pins, plairont aux grands et aux petits. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter