"Willy 1er" : le petit film qui fait le buzz

"Willy 1er" : le petit film qui fait le buzz

LA DÉCOUVERTE. Parmi toutes les sorties de la semaine, un petit film qui fait - et célèbre - la différence : "Willy 1er" réalisé par quatre jeunes cinéastes: Ludovic et Zoran Boukherma, Marielle Gautier et Hugo P. Thomas. En salles depuis ce mercredi.

Willy est un quinquagénaire ventripotent qui n’a jamais quitté le giron familial, secrètement dévasté par le chagrin après la mort de son frère jumeau mais qui ne montre rien à personne. Cette solitude, Willy ne l’avait jamais envisagée, elle le contraint à changer de mode de vie. Il décide de gagner son indépendance, de trouver un travail et un logement, de s’acheter un scooter, d’avoir des copains et, du coup, d’abandonner père, mère et ferme de l’enfance. Mais rien ne sera facile pour Willy, rien n’effacera le chagrin. 

Ce qui commence comme un (hilarant) sketch de Groland se finit comme une (émouvante) déclaration d’amour aux inadaptés sociaux, aux lunaires, aux rêveurs, aux fantômes, aux fans de Zaz. Drôle-triste-fantastique premier film de quatre jeunes réalisateurs qui, de toute évidence, vouent un amour réel et profond pour les marginaux. 

On en sait d’autant plus gré aux quatre réals de ne pas tricher avec le réel impactant: c’est bien une fiction mais la dimension documentaire reste forte. Et, de fait, on leur sait gré de montrer Willy, sa famille, ses potes tels qu’ils sont. 

Jamais filmé comme un monstre de foire mais bien comme un enfant-adulte intimement tourneboulé par des émotions nouvelles, Daniel Vannet/Willy, dont le parcours a clairement inspiré les réalisateurs, est génial. Les quatre réalisateurs l'ont découvert dans un documentaire télévisé sur l’association de lutte contre l’illettrisme et ont fait de Daniel Vannet (53 ans) leur muse. 

Willy 1er a, pour la première journée, rassemblé 2057 spectacteurs. Les bonnes critiques et le bon bouche à oreille, sans oublier les prix qu'il a glanés (Grand Prix au Festival International du Film Culte de Trouville-sur-Mer et le prix d’Ornano-Valenti au dernier Festival de Deauville), devraient jouer en sa faveur et transformer ce petit film au coeur gros comme ça en succès d'estime au box-office français. On lui souhaite des salles pleines.

"Willy 1er" en salles depuis mercredi. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

AstraZeneca annonce que son traitement anti-Covid est inefficace

Angleterre : dépassé par le variant Delta, Boris Johnson décale d'un mois le déconfinement

EN DIRECT - Les États-Unis dépassent les 600.000 morts du Covid

"Ça va être Gilets jaunes puissance 10" : la fronde des automobilistes contre les ZFE en centre-ville

Que se passe-t-il à la centrale nucléaire de Taishan, en Chine ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.