X-Men : vers un carton aux Etats-Unis ?

CINÉMA

BOX-OFFICE : En salles depuis cette semaine, le nouveau volet de X-Men, "Days of Future Past", est déjà en train d'écraser la concurrence. Le film devrait réaliser le meilleur démarrage de l'année et rapporter entre 105 et 120 millions de dollars pour son premier week-end d'exploitation.

Promo canon, casting royal et attente maximale. Le septième volet de X-Men était en effet l’un des blockbusters les plus attendus de l’année. Il pourrait également l’un des plus gros cartons aussi. Sorti ce mercredi en France, le film de Bryan Singer signait déjà le deuxième meilleur démarrage de l’année, derrière Supercondriaque. Le film porté par Hugh Jackman et Michael Fassbender avait réuni ce mercredi 3.860 spectateurs dans 21 salles obscures parisiennes. Ce nouveau préquel fait mieux que X-Men : le commencement (3.126 spectateurs) mais moins bien que X-Men 2 (7,621 spectateurs) et X-Men : l'affrontement final (5.367 parisiens à leur sortie).

X-Men écrase la concurrence

"Les critiques ont été très positives et nous sommes confiants dans le fait que tout le monde, les X-fans et les non-X-fans, iront voir le film et l'aimeront énormément", confie a Chris Aronson, président de la distribution aux Etats-Unis à la 20th Century Fox au magazine Variety. Les chiffres semblent lui donner raison. En effet, aux Etats-Unis, Days of Future Past est officiellement projeté depuis vendredi et il se classe déjà en tête du box-office. Mieux, le film a écrasé la concurrence dès son premier jour d’exploitation en dépassant les 36 millions de dollars de recettes. A la fin du week-end prolongé pour cause de Memorial Day, le film devrait rapporter entre 105 et 120 millions de billets verts d’après le site Deadline.

A titre de comparaison, X-Men : Le commencement avait débuté à 55,1 millions et a achevé sa carrière américaine à 146 millions de dollars. Pour le moment, L’affrontement final conserve toujours son record du meilleur démarrage pour la franchise de Marvel avec ses 125 millions de dollars.
 

Lire et commenter