Zoë Kravitz : la fille de Lenny trop "urbaine" pour jouer dans Batman ?

Zoë Kravitz : la fille de Lenny trop "urbaine" pour jouer dans Batman ?

DirectLCI
PAS COOL - C'est l'une des jeunes comédiennes les plus en vue du moment. Zoë Kravitz, la fille de Lenny Kravitz et Lisa Bonet, se confie dans une longue interview accordée au magazine "Nylon". Elle y évoque les stéréotypes qui perdurent à Hollywood. Et notamment la réponse qu'on lui a donné lorsqu'elle demandé à auditionner pour le dernier Batman.

Elle a 26 ans et déjà une sacrée expérience du showbiz. Normal puisque Zoë Kravitz a grandi avec un papa chanteur, le rockeur Lenny Kravitz, et une maman actrice, la star du Cosby Show Lisa Bonet. Si elle a formé un groupe, LOLAWOLF, auteur d'un premier album, sorti en octobre dernier, c'est sur grand écran qu'elle s'illustre depuis quelques mois. Après de petits rôles dans X-Men : Le Commencement, After Earth et Divergente, elle est devenue Toast, l'une des Amazones de Mad Max : Fury Road, carton au box-office.

Dans une interview accordée au magazine Nylon , Zoë raconte qu'elle n'a pas toujours été la chouchou des directeurs de casting. "Pour le dernier Batman, (The Dark Knight Rises - ndlr) on m'a dit que je ne pouvais pas auditionner pour un petit rôle parce que les producteurs n'étaient 'pas à la recherche d'une touche urbaine'. J'ai répondu : 'Qu'est-ce que ça a à voir ? Parce que je serais supposée jouer en disant 'Yo, what's up, Batman ? Comment ça va, mec ?'."

"Enfant, je ne m'identifiais pas à la culture noire"

Paradoxalement, c'est en brisant les stéréotypes que la jeune femme a décroché l'un de ses premiers rôles, en 2007, dans le thriller de Neil Jordan A Vif, avec Jodie Foster. "Mon personnage (Chloé - ndlr) avait été écrit pour une fille des pays de l'Est", raconte la comédienne. "J'ai auditionné... et ils l'ont réécrit pour moi."

Cette question de la diversité, au cinéma comme dans la société la fille de Lenny Kravitz avoue ne pas l'avoir toujours comprise. Enfant, elle était l'une des rares métisses dans une classes de Blancs. "Je leur disais, 'je suis aussi blanche que vous'. Je ne m'identifiais pas à la culture noire. Je n'aimais pas les films de Tyler Perry, et je n'écoutais pas de hip-hop. J'aimais Neil Young !".

En grandissant, Zoë Kravitz avoue avoir changé. Et "compris que cette culture est bien plus profonde que la soupe que nous servent les médias. J'ai découvert A Tribe Called Quest, j'ai vu les films de Sidney Poitier, j'ai découvert Bille Holiday et Nina Simone. Aujourd'hui j'estime que c'est ma mission de la défendre."

A VOIR AUSSI >> Reconnaîtrez-vous ces enfants de stars ?

Plus d'articles

Lire et commenter