3 raisons pour lesquelles 4 Français sur 5 n'investissent pas en Bourse

Mon argent

INVESTISSEMENTS - Peur du risque, immobilier plus attractif, manque de connaissances économiques… les Français ne sont pas de gros investisseurs boursiers.

Les Français ne sont pas de grands adeptes de la Bourse. Mais pourquoi préfèrent-ils se tenir à l’écart des marchés boursiers ? Découvrez trois éléments d’explications. 

Les Français ont peur du risque

Les Français présentent une forte aversion au risque, c’est-à-dire qu’ils craignent que leur capital investi ne se déprécie à cause des variations de cours que connaissent les marchés boursiers. Ces fluctuations sont des caractéristiques de la volatilité des cours. Le prix d’une action, tout au long de la séance boursière, évolue, à la hausse ou à la baisse. 

De très nombreux facteurs sont à l’origine de ces variations : macroéconomiques (contexte économique et politique global) et microéconomiques (résultats de la société, évolution de son business model, etc.). Si l’on a acheté un titre à 100€ et qu’au moment où l’on a besoin d’argent on le revend lorsqu’il vaut 80€ seulement, l’investisseur subit une perte. Sa moins-value est de 20 %. C’est pourquoi bon nombre de Français préfèrent des placements à capital garanti qui ne se déprécient pas mais aussi des placements qui sont accessibles à tout moment. 

Envie d’en savoir plus ? Découvrez notre dossier Pourquoi les Français devraient se réconcilier avec l’investissement en Bourse.

Les marchés immobiliers ont battu le CAC 40 sur les 20 dernières années

Les marchés actions présentent pourtant une réelle source de performance pour les investisseurs long terme. En effet, les actions, sur une période suffisamment longue (de plusieurs dizaines d’années) sont des actifs particulièrement sûrs et performants. De plus, avec un horizon d’investissement suffisamment long, ils pourront revendre leurs actions au moment opportun. 

Mais ces vingt dernières années, le marché immobilier s’est imposé comme une alternative judicieuse au marché actions. En effet, la hausse des prix de l’immobilier dans les grandes villes, et particulièrement à Paris, a été particulièrement importante ces vingt dernières années et les prix des biens situés dans les grandes agglomérations se sont fortement appréciés, voire même plus que les actions de la cote française. 

Action ou immobilier ? Vous hésitez ? Découvrez notre article Bourse ou immobilier : quel placement privilégier ?

Les Français ont de véritables lacunes en économie

Les Français affichent également un profond désintérêt pour la Bourse en raison de la faiblesse de leurs connaissances en économie. Cette matière est peu voire pas du tout enseignée à l’école pour les lycéens qui n’auraient pas choisi la filière économique. D’ailleurs, 77 % des Français estiment avoir un niveau de connaissance moyen ou faible en économie selon un sondage réalisé en 2019 par la Banque de France. 

Résultat : le risque inhérent à tout investissement en Bourse, au lieu d’être appréhendé avec raison, est totalement rejeté de façon irrationnelle. Peu de Français connaissent la corrélation entre rendement et risque. Plus un investissement est risqué, plus il est potentiellement rémunérateur et, à l’inverse, plus un investissement est sûr, moins il est rémunérateur.

Vous souhaitez vous lancer en Bourse mais ne savez pas trop par où commencer ? Découvrez notre guide pour débuter en Bourse avec infographie et vidéo

Sur le même sujet

Et aussi