3 refus successifs d'offres à Pôle emploi : que risquez-vous vraiment ?

Mon argent

RADIATION - Deux tiers des Français sont pour la suppression des allocations chômage après trois refus successifs. La loi soumet déjà les chômeurs à des obligations. Mais que valent ces offres et que risquez-vous ?

Faire la fine bouche quand on est au chômage, c'est mal vu. Quasiment les deux tiers des Français (63%) estiment que les allocations chômage devraient être supprimées après trois refus d'offres d'emploi successives, selon un sondage Viavoice pour le groupe BPCE, les Echos et France-Info dévoilé ce jeudi 30 octobre 2014.

Si vous êtes au chômage, vous avez des obligations, définies par la loi du 1er août 2008 . En vous inscrivant à Pôle emploi, vous vous engagez à rechercher activement du travail, à répondre aux convocations mais aussi à accepter les offres raisonnables d'emploi (que les initiés appellent les ORE).

Des offres mal ciblées

Ces offres doivent s'approcher des critères de recherche que vous avez déterminés avec votre conseiller Pôle emploi : la nature du poste, la région, les prétentions salariales, etc. L'acceptabilité de l'offre varie avec le temps. Par exemple, après trois mois d'inscription, la rémunération doit être égale à votre ancien salaire, après six mois elle doit équivaloir à au moins 85%, et après un an au montant de votre allocation chômage.

Sur le papier, si vous refusez deux ORE, vous risquez une radiation de deux mois de Pôle emploi. Ce qui implique la perte des allocations pour cette période. Dans la pratique, la sanction n'est pas automatique. L'accent est plutôt mis sur les contrôles destinés à s'assurer que vous cherchez bien un emploi.

Quoi qu'il en soit, l'agence s'illustre parfois en proposant des postes pour le moins éloignés de ce que l'on peut appeler une offre raisonnable d'emploi. Souvenez-vous par exemple de cette perle rare dénichée par Midi-Libre : Danièle, une éducatrice de 53 ans domiciliée dans l'Hérault, s'est vu proposer un travail de strip-teaseuse dans une boîte de nuit de sa région pour lequel il était demandé de maîtriser les "techniques classiques du topless". Rien que ça !

Appel à témoignages

Avez vous déjà été dans ce cas ? Avez-vous déjà reçu des offres de Pôle emploi qui ne correspondaient pas à votre profil ? Si c'est le cas, n'hésitez pas à nous en faire part dans les commentaires ci-dessous ou sur notre mail temoinsmetro@gmail.com.

EN SAVOIR +
>>
Ne ratez pas la date d'actualisation à Pôle emploi
>>
La marche à suivre pour toucher votre allocation
>>
Actualisation Pôle emploi : où envoyer vos fiches de paie ?

Sur le même sujet

Lire et commenter