484 euros par mois : c'est la somme supplémentaire dont vous avez besoin pour vivre "confortablement"

484 euros par mois : c'est la somme supplémentaire dont vous avez besoin pour vivre "confortablement"

DirectLCI
ARGENT - Selon une étude publiée par Cofidis-CSA, un Français sur 3 a recours au découvert bancaire au moins une fois par trimestre. Un découvert qui atteint 394 euros en moyenne. Pour y remédier, ils souhaiteraient avoir 484 euros de plus.

484 euros, c’est le montant moyen que les Français souhaitent avoir en plus chaque mois pour "vivre confortablement". Une hausse de 20 euros par rapport à 2016 selon l'étude annuelle Cofidis-CSA publiée lundi 11 septembre. Pour dépenser ces précieux deniers, les Français privilégieraient d'abord les loisirs et les équipements de la maison.


L'étude nous apprend également que près de la moitié des Français (45%) disent "vivre mal", un tiers de ces derniers déclarent même "vivre de plus en plus mal". L’autre moitié, plutôt optimiste, pense que son pouvoir d’achat va s’améliorer dans les douze prochains mois. Un optimisme qui se divise en deux sur le long terme : seul un Français sur 4 parie sur une amélioration de son pouvoir d’achat dans les cinq ans à venir.

Un tiers des Français à découvert au moins une fois par trimestre

40% des personnes interrogées réussissent à épargner chaque mois alors 26% se déclarent en difficulté financière. Ce qui a des conséquences sur les avoirs bancaires : un tiers des Français se retrouve à découvert au moins une fois par trimestre. Le montant moyen du découvert (394€) est en hausse de 33 euros par rapport à 2016 (361€).


Sans surprise, ce sont les classes sociales les plus défavorisées (ouvriers en tête) qui sont les plus touchées alors que les plus de 65 ans sont les personnes qui ont le moins de problème avec leur banque.

En vidéo

Économie : le pouvoir d'achat des Français a-t-il baissé ?

Les Français optimistes pour 2018

Interrogés sur leurs projets à court et moyen terme, 64% des Français projettent de faires d'importantes dépenses dans les mois à venir alors qu’en 2016, ils n'étaient que 58% à désirer se lancer dans un projet d'acquisition de bien immobilier ou d'achat de voiture. Interrogés sur le financement utilisé pour leur projet, 62% des sondés souhaitent utiliser leur épargne personnelle alors qu'un tiers envisage un prêt. Une bonne nouvelle, à priori, pour l'économie française...

Plus d'articles

Sur le même sujet