5 bonnes raisons de faire un saut à Lisbonne

5 bonnes raisons de faire un saut à Lisbonne

DirectLCI

Les beaux jours reviennent et la capitale portugaise, aux températures déjà douces, vous accueille les bras ouverts. A environ 2 h 30 de la plupart des grandes villes de France, elle ne manque pas d'atouts pour un week-end réussi.

1. Le choc du trio chocolaté
Il n'y a pas que les délicieux pastéis de Nata (Pastéis de Belém, 84-92 rua de Belém) à Lisbonne. Outre ces petits flans typiques, on peut aussi y goûter un incroyable gâteau au chocolat dans un endroit… incroyable. Direction la LX Factory (103 rua Rodrigues Sampaio), dans le quartier de l'Alcântara. Dans cette friche industrielle transformée en projet culturel, ruez-vous chez Sofia Landeau . Elle sert un gâteau au chocolat, recouvert d'un fondant, lui-même saupoudré de cacao pur. Une trilogie parfaite et une vraie tranche de paradis pour 3,50 euros. Profitez-en pour visiter la LX Factory qui, à elle seule, vaut le détour.

2. Pour le goût de l’authentique… revisité
La boutique 100 % typique A vida Portugesa (11 Rua Anchieta) est un must. Faïence, huile d'olive, produits cosmétiques, conserves, déco… on y trouve de nombreuses marques portugaises tombées aux oubliettes. "Ici, tous les produits ont gardé leur emballage d’origine et, en ce temps où le vintage est plus que jamais actuel, on ne fait pas plus tendance !", explique Bernie Torres, auteur du blog LesPetitesRobesNoires.com et amoureuse de Lisbonne. Impossible aussi de ne pas passer par les trois rues reines du shopping (Áurea, Prata et Augusta). Les mêmes modèles vendus chez Zara ou Mango en France sont souvent près de 30 % moins cher là bas.

3. Un brunch qui n'a rien de portugais, et alors ?
La nourriture portugaise est certes riche et copieuse mais aussi délicieuse. Et les 365 recettes de bacalhau (morue) prouvent l'inventivité culinaire de Lisbonne. Après des excès le samedi soir, pourquoi ne pas opter le dimanche matin pour un brunch plus léger et cosmopolite ? "Tenu par des Viennois, Kaffeehaus est l’une des adresses lisboètes à tester… mais qui se mérite. Il ne faut pas se laisser démotiver par la longue file devant le 3 de la rue Anchieta", conseille Bernie Torres. Pour moins de 12 euros, offrez-vous le Vital-Brunch. Un menu typiquement autrichien avec muesli granola, yaourt et fruits frais. En complément, de la ricotta au basilic servie sur du pain croustillant chaud et beurré. Parfait pour poursuivre la découverte de la ville.

4. Pour la décontraction des Lisboètes
"Que ce soit ces fameux kiosques où tu te sens si bien, ou dans n’importe quel troquet où tu déjeunes ta tosta (sandwich chaud) directement debout au bar, on ne se prend pas la tête à Lisbonne", se réjouit Bernie Torres. Partez à la chasse aux azulejos et au linge qui sèche aux fenêtres dans les petites rues de quartiers aux ambiances si différentes (Chiado, Alfama, Barro Alto…). Le soir, au coucher du soleil, la ville du fado vous invite à souffler un peu, le temps d'une balade au bord de l'eau non loin du magnifique monastère des Hiéronymites.

5. Pour le prix de la bière
Ne nous mentons pas, une petite mousse à l'heure de l'apéritif est souvent tentante en week-end. Bien sûr, les nombreuses terrasses de la ville ne seront que trop contentes de vous accueillir mais nous avons dégoté un petit café qui ne paye pas de mine dans le quartier de Belém. La cafeteria Iceberg (255 rua da Junqueira) pratique des prix défiant toute concurrence : 90 centimes d'euro la bouteille de Sagres, bière typiquement portugaise. Un seul mot nous vient à l'esprit : obrigado !

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter