Airbnb : que faire pour éviter de retrouver son logement saccagé ?

Mon argent
DirectLCI
ASTUCES - Un couple de Bretons a retrouvé sa maison littéralement dévastée, après l’avoir mise en location sur le site Airbnb, le week-end du 1er janvier. LCI fait le point sur les bons réflexes à avoir pour éviter au maximum les mauvaises surprises.

Ils ont débuté l'année 2018 de bien piteuse manière. Une famille de Sainte-Colombe, près de Rennes (Ille-et-Vilaine), qui avait loué son logement via la plateforme Airbnb du samedi 30 décembre au mardi 2 janvier, a eu la mauvaise surprise de la retrouver entièrement saccagée.

Réfrigérateur et lave-vaiselle hors d'usage, canapé coupé en deux, lit dans la baignoire... les propriétaires n'ont pu que constater l'ampleur des dégâts. "Pas de fête, ni de soirée", avaient-ils pourtant pris soin de notifier dans leur annonce. Mais les locataires, qui avaient indiqué venir à cinq pour "passer le réveillon dans une ambiance chaleureuse", ont en fait réuni plus de quarante personnes, rapporte Ouest-France ce mercredi. 

Nous avons proposé un hébergement temporaire aux hôtes concernés AirBnB

Contacté par LCI,  Airbnb indique "avoir supprimé le compte de ce voyageur ", car "ce type de comportement n'a absolument aucune place" sur la plateforme. "Nous avons contacté l'hôte pour lui apporter notre soutien. Nous lui avons notamment proposé un hébergement temporaire, et l'assistons d'un dédommagement de 210 euros par jour tant que la maison est inhabitable, dans le cadre de notre garantie hôte", continue le groupe, soulignant l'aspect "extrêmement rare" de la situation. "Il y a eu 30 millions de voyages via Airbnb en 2016, et nous avons enregistré des plaintes significatives - c'est-à-dire occasionnant un remboursement supérieur à 1000€ - sur seulement 0,009% des séjours", nous précise le site de réservations en ligne.

En vidéo

Airbnb : elle retrouve son appartement saccagé

Des conseils pour éviter les désagréments

Pour esquiver ces mauvaises surprises, la plateforme américaine créée en 2008 donne quelques conseils. Les hôtes sont invités à poster une annonce la plus précise possible, en fixant des limites claires, et à échanger au maximum avec le résidant temporaire de son habitation. 


En outre, il ne faut pas non plus hésiter à consulter les commentaires laissés par les autres utilisateurs à son égard. En sachant que les équipes du site s'attellent à effectuer des vérifications quant aux antécédents judiciaires des utilisateurs. Mais ces conseils ne vous prémunissent pas à 100% des locataires des comportements déviants.

Et si le pire arrrive

La garantie hôte Airbnb assure à ses clients (après souscriptions aux conditions générales) une protection de plusieurs dizaines de milliers d'euros. Cette dernière (qui ne remplace pas pour autant une assurance habitation) couvre les dommages causés à certains biens de l'assuré, dans le cas où un voyageur en aurait engendré dans l'appartement et dont le remboursement serait supérieur à la caution.



Dans l'affaire de la famille rennaise, Airbnb devrait  prendre à sa charge les frais de travaux dans la maison. Mais la procédure est longue pour obtenir un remboursement. En attendant, un ami d'enfance de cette dernière a lancé une cagnotte en ligne afin de récolter des fonds pour permettre à ces parents de deux enfants de pouvoir financer leurs travaux. Plus de 12.000 euros ont déjà été récoltés.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter