Amazon : que va-t-il se passer pour mes commandes passées et à venir ?

Des applis de shopping
Mon argent

LOGISTIQUE - La firme de Jeff Bezos se concentre désormais sur les commandes de produits les plus prioritaires. Quel traitement est réservé à celles qui ont déjà été passées par les clients et que peuvent-ils continuer à acheter ? Voici ce qui va dorénavant se passer.

Alors que les achats à distance ont le vent en poupe en ces temps de confinement, Amazon a annoncé ce week-end devoir concentrer ses efforts sur les articles les plus essentiels, en France et en Italie. La mesure n'affecte que les articles passant par les entrepôts de la plateforme de commerce en ligne et ne signifie en rien l'arrêt de son activité. 

Les clients peuvent donc continuer à passer commande si toutefois les produits sont en stock  mais doivent éventuellement s'attendre à des délais de livraison allongés. Voici les conséquences concrètes pour les utilisateurs de la plateforme.  

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Lire aussi

Quels sont les produits qui continuent à être livrés en priorité ?

Temporairement, "les produits de base, produits d'hygiène et de santé et autres produits de première nécessité", y compris l'alimentaire, ont désormais la priorité, développe la firme de Jeff Bezos, dans des communications transmises ce lundi 23 mars à LCI. Celle-ci dit en effet "devoir concentrer les capacités disponibles sur les articles les plus prioritaires". Aucune liste précise de ces produits essentiels, "dont les clients ont le plus besoin", n'a cependant été donnée dans l'immédiat.

Précision importante, comme nous l'indique Amazon : les commandes passées auprès des "vendeurs tiers ne sont pas concernées par la mesure concernant les produits moins prioritaires". Ceux-ci s'occupent en effet de vous expédier leurs articles directement sans passer par la logistique ni les entrepôts d'Amazon. Il n'est cependant ni assuré qu'ils aient du stock, ni que les services de livraison auxquels ils ont recours soient totalement opérationnels.

Que se passe-il si j'ai passé une commande la semaine dernière ?

Les articles commandés avant dimanche 22 mars, quels qu'ils soient, sont censés être livrés dans les meilleures conditions possibles : "Les commandes des clients existants seront exécutées", assure en tout cas Amazon. La mesure restreignant les commandes de produits non essentiels ne concerne en effet que les nouvelles opérations.

En raison des difficultés logistiques actuelles, il n'est en revanche pas certain que les commandes déjà passées soient honorées dans les temps. Attendez-vous à des délais de livraison éventuellement allongés. A noter par ailleurs que les livraisons Prime Now (offre de livraison express proposée aux abonnés Amazon Prime) sont désormais déposées "sur le pas de la porte ou à un endroit désigné par le client afin de minimiser le contact".

Lire aussi

Que se passe-t-il pour les nouvelles commandes ?

Concernant les produits vendus et/ou expédiés par Amazon, ceux qui sont "déjà en route vers [leurs] centres de distribution seront acceptés", assure le géant américain. De même, la mesure n'a "aucune incidence sur les produits en cours de livraison aux clients, ni sur les produits actuellement en stock dans [son] magasin".

Autrement dit, vous pouvez continuer à acheter n'importe quel article en stock dans la boutique Amazon et vous le faire livrer (avec potentiellement du retard). Sans oublier, comme nous l'expliquions plus haut, que les articles proposés par les vendeurs tiers ne sont pas concernés par la mesure.

En vidéo

Craignant une pénurie, les clients vident les supermarchés

Jusqu'à quand cette mesure va-t-elle durer ?

La plateforme de vente en ligne parle d'une mesure seulement "temporaire" qu'elle explique par la hausse des achats en ligne depuis que l'épidémie se propage. Cette sur-activité a en effet eu "un impact sur la façon dont [Amazon sert ses] clients". D'autant que "les mesures de distanciation sociale prises au sein de [ses] centres de distribution pour assurer la sécurité et la santé de [ses] collaborateurs" sont par ailleurs susceptibles de ralentir la cadence.

La durée (encore inconnue) de la crise du coronavirus sera déterminante pour un retour à la normale. Il n'est donc pas encore possible de prédire quand ces aspects logistiques seront réglés. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent