Antai.gouv.fr : le site pour contester vos PV en ligne

Antai.gouv.fr : le site pour contester vos PV en ligne

Mon argent
DirectLCI
CONTRAVENTION - Votre véhicule a été flashé par un radar de vitesse ou de feu rouge? Si vous n'étiez pas au volant ou si vous mettez en cause les faits, vous pouvez désormais contester - gratuitement - sur internet.

L'an dernier, 2,5 millions de procès verbaux ont fait l'objet d'une contestation. Jusqu'ici les conducteurs devaient envoyer un courrier recommandé (lire encadré). Bonne nouvelle, depuis le 23 novembre 2015 la démarche peut se faire en ligne. Mode d'emploi.

Quel type de PV ? Amende relevée par un radar
Les conducteurs flashés par un radar automatique ou un radar de feu rouge qui considèrent ne pas avoir commis de faute peuvent contester le PV sur Internet. La démarche est alors possible dans trois cas :
 si le véhicule a été vendu, volé ou si la plaque d'immatriculation a été usurpée;
si le conducteur qui a commis l'infraction n'est pas le propriétaire du véhicule;
⇒ si le propriétaire remet en cause la réalité même de l'infraction.

 Comment contester en ligne ? Sur le site de l'Antai
La démarche gratuite doit être effectuée sur le site de l'Agence nationale de traitement automatisé des infractions ( Antai.fr ). Cliquez sur le cartouche "Formulaire de contestation en ligne : Aide à votre démarche", dans la rubrique "Avis de contravention", sous-rubrique "Comment contester ?". 

Vous devrez alors identifier la contravention en indiquant son numéro et la date de l'avis, précisez ensuite votre numéro d'immatriculation, choisissez la raison de la contestation (véhicule volé, vendu, prêté...). En fonction de votre situation, il peut vous être demandé de joindre des pièces justificatives (certificat de vol ou de cessions, nom de celui qui était au volant...) en ligne ou de les envoyer par courrier.

► Que se passe-t-il après ? Relaxe ou confirmation de l'infraction
Une fois votre contestation effectuée sur le site de l'Antai, vous recevrez un accusé d'enregistrement (que vous pouvez télécharger) et un courrier électronique de confirmation.

Si votre contestation est recevable, l'officier du ministère public pourra soit directement classer votre contravention sans suite soit vous renvoyer devant le juge de proximité. Ce dernier pourra confirmer la contravention voire l'alourdir ou au contraire prononcer la relaxe .

| CONTESTATION PAR COURRIER |
Si vous préférez les bonnes vieilles méthodes, vous pouvez toujours contester votre PV par courrier. Vous avez alors 45 jours pour adresser par la poste en recommandé un formulaire complet au Centre national de traitement de Rennes.

EN SAVOIR + 
>> 
Contester son PV : vraies astuces... et gros risques >> Radars automatiques, vidéo-verbalisation : comment garder vos points

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter