Arnaque sur le Forex : l'UFC-Que Choisir donne l'alerte

Arnaque sur le Forex : l'UFC-Que Choisir donne l'alerte

Mon argent
DirectLCI
ESCROQUERIE - L'association de défense des consommateurs UFC-Que choisir met en garde contre une arnaque pratiquée en son nom auprès d'utilisateurs du Forex.

Le Forex est le plus grand marché financier international et décentralisé, permettant aux particuliers et sociétés d'échanger des devises. Relativement facile d'accès et très populaire, il fait également l'objet d'escroqueries régulières.

La dernière en date vient d'être révélée par l'UFC-Que Choisir . Actuellement, des personnes se faisant passer pour la célèbre association de défense de consommateurs contactent des particuliers ayant perdu de grosses sommes d'argent sur le Forex. Une fois hameçonné, le boursicoteur se voit proposer d'obtenir réparation, moyennant un premier versement.

Comment déceler l'arnaque ?
- Les escrocs ont poussé le vice jusqu'à utiliser les véritables patronymes de salariés de l'association. Mais l'adresse d'envoi, se terminant par @qualityservice.com, n'est pas apparentée.
- Pour récupérer ses pertes, les escrocs demandent au préalable un premier versement. Un consommateur raconte s'être vu proposer le remboursement de 26.000 euros perdus chez AVA Trade, moyennant de donner 3900 euros  à une banque bulgare, la TBI Bank EAD .
- Cette aubaine est naturellement trop belle pour être vraie. L'UFC-Que choisir prévient les investisseurs : "Si vous avez perdu une forte somme en spéculant sur les devises ou les matières premières, en particulier via un site à la localisation exotique (Chypre, Russie, etc.), vos chances de récupérer votre argent sont inexistantes".

Conseils pour éviter l'arnaque
- En mars dernier, une arnaque similaire était dénoncée, des escrocs se présentant cette fois-ci pour des personnes de l'Autorité des marchés financiers (AMF). Cette dernière appelle à la vigilance et recommande de vérifier systématiquement par téléphone l'identité du soi-disant professionnel vous contactant.
- Afin de vous assurer de la fiabilité des prestataires, consultez le site de l'Orias , pour les intermédiaires, et le Registre des agents financiers , qui répertorie les entreprises habilitées à offrir des services d'investissement en France.
- Enfin, si vous avez définitivement l'âme d'un trader, l'AMF rappelle néanmoins que le trading sur le Forex est "extrêmement risqué."

À LIRE AUSSI >> Le livret A passe à 0,75%

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter