Assurance automobile connectée : jusqu'à 50% de réduction pour les bons conducteurs

Assurance automobile connectée : jusqu'à 50% de réduction pour les bons conducteurs

DirectLCI
VOITURE - L'assurance automobile connectée devrait accaparer 17% du marché européen d'ici trois ans. En acceptant d'installer des capteurs analysant en permanence leur comportement au volant, les meilleurs conducteurs peuvent faire baisser de 50% le montant de leur prime.

Des capteurs dans les voitures pour faire baisser le montant de l'assurance des bons conducteurs : le principe intéresse autant les compagnies d'assurance que les clients. Au point que l'assurance automobile connectée représentera 17% du marché européen d'ici à 2020, soit plus de 15 milliards d'euros, selon une étude du cabinet Deloitte dévoilée ce mardi 15 novembre 2016 par Les Echos. "Les objets connectés deviennent une partie intégrante de notre quotidien [...] Les assureurs automobiles, confrontés à un marché de plus en plus concurrentiel, ne sont pas en reste", explique un expert chez Deloitte. 


En France, pourtant à la traîne par rapport à l'Italie et le Royaume-Uni, deux assureurs proposent déjà de telles offres.  Allianz, qui assure plus de 16.000 véhicules avec un contrat "Conduite connectée", annonce jusqu'à 30% de ristourne pour ceux qui adoptent une conduite vertueuse. Direct Assurance (Axa) promet avec "YouDrive" une réduction qui peut atteindre 50%. Pour collecter les données, les clients doivent installer un boîtier sur la prise OBD de leur véhicule (qui permet au concessionnaire d'effectuer des diagnostics). Accélération, freinage, virage, allure et nombre de kilomètres parcourus sont transmis à l'assureur qui ajuste ainsi le montant de la prime à la façon de rouler. Le conducteur peut en outre consulter ses statistiques sur des applications mobiles dédiées. 

Meilleurs prix et services personnalisés

Mais ce principe du Pay how you drive (comprenez "payez comme vous roulez") signifie que les conducteurs, qu'ils soient bons ou mauvais, n'ont plus de secrets pour leur assureur. "L’adoption de ces nouvelles offres dépendra de l’acceptation par les consommateurs, qui évoluera à des vitesses différentes selon les pays", commente-t-on chez Deloitte. Cela ne semble pas être un frein en France puisque 56% des automobilistes seraient prêts à transmettre des informations personnelles à leur assureur et 70% accepteraient même d'installer des données dans leurs véhicule ou dans leur maison, selon u rapport de PricewaterhouseCoopers. 


Même si les réductions tarifaires constituent pour l'instant le principal argument de vente de ces assurances connectées, d'autres perspectives s'ouvrent. Les informations transmises en temps réel à l'assureur pourrait lui permettre de proposer des services personnalisés tels que l'assistance automatique en cas d'urgence, la notification de vol et la récupération du véhicule ou encore des prestations offertes (la vidange par exemple) à partir d'un certain nombre de bons points récoltés pour une conduite exemplaire. 

En vidéo

Assurance auto : une boîte noire dans les voitures pour récompenser les bons conducteurs

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter