Augmentation des tarifs des assurances : ce qui vous attend en 2019

Mon argent
DirectLCI
DÉPENSES - Les primes des assurances devraient encore grimper l'an prochain, selon les prévisions dévoilées ce jeudi par le comparateur Assurland.com. Les augmentations devraient cependant être plus contenues pour l'automobile (1% à 1,5%) que pour l'habitation (3%) ou la complémentaire santé (2,5%).

Déjà en hausse sur les douze derniers mois, le montant des assurances devrait continuer de grimper en 2019. Selon l'indice des prix de l’assurance des particuliers dévoilé ce jeudi 6 novembre par le comparateur d'assurances Assurland.com, en 2019, l'augmentation avoisinerait les 1% à 1,5% pour l'automobile, 3% pour l'habitation et 2,5% pour la santé. 


Pour effectuer ces estimations, Assurland.com s'est basé sur les primes constatées tout au long de l'année, en extrapolant ensuite pour 2019. Or, en novembre 2018*, elles accusaient déjà des hausses notables par rapport à novembre 2017. Celles-ci s'expliquent de différentes façons pour chaque type d'assurance. Voici le détail. 

• Automobile (+1,5 % constaté sur douze mois)

En cause : une hausse de 3% à 4 % par an du coût des pièces détachées et une hausse continue des indemnisations des blessés, et ce même si dans le même temps le bilan de la sécurité routière (nombre de tués ou blessés sur les routes) s'améliore. Le nombre d'accidents devrait encore baisser du fait de la limitation de la vitesse à 80 km/h sur les nationales. L'augmentation du montant des primes devrait donc légèrement ralentir en 2019 pour se situer donc entre 1% et 1,5%, soit au niveau de l'inflation estimée à 1,4%.


• Habitation (2,9% constatés sur douze mois)

En cause : des catastrophes naturelles ces dernières années avec notamment de fortes inondations et des tempêtes, ainsi qu'une augmentation continue de la "taxe terrorisme". La hausse pourrait ainsi s’accélérer un peu l'an prochain pour avoisiner 3%. 


• Mutuelle santé (2,1% constatés  sur douze mois)

En cause : l’évolution des dépenses de santé a fortement ralenti car il n’y a ni transfert de charges majeurs de la Sécurité sociale ni augmentation d’impôts sur les complémentaires santé en 2018. Il n'empêche que ce type de dépenses continue d’augmenter plus vite que l’inflation du fait du vieillissement de la population et de l’amélioration des technologies médicales. La hausse des cotisations devrait ainsi s'accélérer en 2019 pour atteindre 2,5%. Par la suite, la mise en place du remboursement intégral de certaines lunettes et prothèses dentaires et auditives pourrait faire s'envoler les tarifs des mutuelles d'ici la fin du quinquennat (voir vidéo en tête d'article)


* Pour établir ces statistiques, Assurland.com a compilé chaque mois 6 millions de tarifs d’assurances automobile, habitation et santé.  

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter