Résidez-vous dans une des 6.000 communes où la taxe d'habitation a augmenté ?

Mon argent
DirectLCI
ZOOM - Dans 6000 communes françaises, la taxe d'habitation n'a pas baissé mais a même augmenté. Parmi elles, une cinquantaine de villes de plus de 10.000 habitants ont fait ce choix d'une hausse d'impôts. Faites-vous partie des personnes concernées ?

Et vous, faites-vous partie des contribuables satisfaits ou déçus (voire en colère) ? Si 80% des foyers vont effectivement bénéficier d'une baisse de 30% sur leur avis d'imposition, d'autres subiront une augmentation à laquelle ils ne s'attendaient pas. "Près de 30000 Maires sur les 36000 communes de France n’ont pas augmenté leurs taux de taxe d’habitation", a ainsi indiqué le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, ce vendredi sur RTL, renvoyant dans la foulée sur Twitter au fichier des taux votés dans chaque commune française. 


Publié sur le site du Ministère de l'Action et des Comptes Publics, ce dernier renvoie vers une liste de toutes les villes françaises, classées par département. Pour savoir si la vôtre figure parmi les municipalités concernées, cliquez dans le lien ci dessous puis tapez le nom de la ville que vous recherchez dans l'onglet recherche (touches CTRL + F). Sur la ligne qui s'y réfère, est alors détaillée l'évolution du taux de la taxe d'habitation de 2016 à 2018.


Cliquez ici pour accéder au fichier des taux votés par votre commune ou cliquez ici pour le télécharger.

Dans le détail, 6.027 maires ont en effet fait ce choix d'une hausse d'impôts, dont 55 communes de plus de 10.000 habitants. Dans ces grandes villes, l'augmentation oscille entre 0,47% (Arnouville) et 18,02% (Maizières-lès-Metz) et est supérieure à 5% dans quinze d'entre elles. Le ministre a notamment cité l'exemple de Chantilly (Oise), l'ancienne ville de l'ex-ministre du Budget Eric Woerth, et Rambouillet (Yvelines), administrées par Les Républicains, et Sceaux (Hauts-de-Seine), dont le maire est UDI.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter