Avion : les vols low-cost ne sont pas toujours moins chers

Mon argent
TARIFS - Ryanair, Esayjet, Vueling... les compagnies à bas coût sont généralement compétitives sur les courts et les moyens-courriers mais perdent leur avantage sur les longs-courriers, selon une étude Kayak. La différence de prix avec les compagnies régulières se réduit également si vous ajoutez des options.

Faites vos calculs avant de réserver vos billets. Si les compagnies low-cost proposent souvent les meilleurs prix sur les courts et les moyens-courriers, ce n'est pas aussi évident sur les longs-courriers. Le comparateur de vols Kayak.fr a relevé les tarifs des six compagnies les plus utilisées pour différentes destinations. 


A en croire son étude* publiée mi-mars, les voyageurs peuvent par exemple réaliser jusqu'à 110 euros d'économie sur un aller-retour Paris-Marrakech en privilégiant les compagnies à bas coût. Mais le constat ne se vérifie pas forcément pour d'autres destinations, surtout si des options sont ajoutées. La preuve avec ces quelques exemples issus de l'enquête de Kayak :

Paris-Londres : une différence minime si vous voyagez avec un bébé

Pour relier les capitales britannique et française, les compagnies low-cost sont bien les moins chères. Les vols aller-retour sont en effet commercialisés en moyenne à 72 euros par Ryanair, 101 euros par Easyjet, 109 euros par Vueling. British Airways, la moins chère des compagnies classiques pour ce trajet, pratique un tarif moyen de 110 euros, à peine un euro au dessus de Vueling. Le prix monte à 151 euros chez Air France et s'envole à 301 euros chez KLM.


A y regarder de plus près, il convient d'ajouter, aux 72 euros demandés par la compagnie irlandaise, 25 euros de car pour rejoindre l'aéroport de Beauvais. La différence de prix avec la compagnie britannique se réduit encore si vous ajoutez des options. Ainsi, voyager avec un bébé ne vous coûtera que 11 euros de plus (10% du tarif adulte) à bord d'un avion affrété par British Airways alors que cela est facturé 25 euros par Ryanair.

Paris-Porto : les low-cost plus intéressantes sauf si vous ajoutez de nombreuses options

Les compagnies low-cost sont clairement les plus avantageuses pour effectuer un aller-retour Paris-Porto. Ryanair en tête, avec un prix moyen à 123 euros, devant Easyjet (134 euros) et Vueling (167 euros). Iberia, la moins chère des classiques, propose un tarif de 175 euros, qui n'est toutefois pas si éloigné. Cette dernière devient même plus économique si vous avez besoin d'ajouter de nombreuses options. 


Le fait de prendre l'avion  avec un bébé, d'opter pour l'embarquement prioritaire, d'ajouter un bagage en soute, un excédent cabine et des bagages spéciaux, de se faire servir un repas à bord, de choisir son siège et enfin de souscrire une assurance fait finalement monter la facture à 440 euros chez Iberia contre 445 euros chez Ryanair.  

Paris-New York : les compagnies traditionnelles sont les plus compétitives

Sur les vols longs-courriers entre Paris et New York, les compagnies traditionnelles tirent leur épingle du jeu. Iberia propose ainsi l'aller-retour, sans option, à 446 euros alors que la low-cost la moins chère XL Airways demande 489 euros. Toujours pour des vols secs, ces deux compagnies sont suivies de l'Allemande Lufthansa (512 euros). 


*L'étude s'appuie sur des recherches effectuées sur Kayak.fr entre le 1er octobre 2017 et le 31 mars 2019, pour des dates de voyages étalées sur toute l'année 2019. Toutes les recherches concernent des vols allers-retour en classe économique. Les données concernant les prix des services et des frais ont été déterminés au travers de recherches en ligne, du service client et de simulations de réservations entre le 1er février et le 1er mars. Le prix de l'assurance a quant à lui été déterminé via des simulations de réservations sur les sites des compagnies aériennes.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter