Avis d'imposition : 5 choses à savoir pour que tout se passe au mieux

Mon argent
IMPOTS - Les avis d'imposition arrivent à partir de vendredi dans vos boîtes aux lettres. Montant improbable, délai, recours.. voici 5 choses à savoir pour être paré en cas de problème.

Vous ne pourrez pas y couper. C'est cette première semaine d'août que les premiers avis d'imposition commencent à arriver dans vos boîtes aux lettres. Pour la plupart des contribuables, ils sont déjà disponible en ligne.

Vous vous demandez pourquoi vous n'avez encore rien reçu, le montant de l'impôt réclamé vous paraît improbable ou encore vous avez des difficultés pour payer... voici 5 choses à savoir pour que tout se passe au mieux.

Pas reçu : normal, les envois s'étalent tout l'été
L'administration fiscale envoie les avis d'imposition selon un calendrier bien précis qui dépend de votre situation. Les avis en version papier sont postés à partir de la première semaine d'août (pour ceux qui ne paient pas l'impôt) et jusqu'à début septembre (pour ceux qui sont mensualisés).

Vous pouvez cependant consulter votre feuille d'impôt sur le site impots.gouv.fr depuis le 22 juillet si vous êtes non imposable et depuis le 3 août si vous êtes imposable et que vous payez à l'échéance. Il faudra en revanche attendre le 18 août si vous êtes imposable et mensualisé.

EN SAVOIR + >> Notre dossier impôts

Délai : 15 septembre, attention aux 10% de majoration
Que vous payiez en une fois ou par tiers, vous devez faire parvenir votre dû (chèque, TIP, virement oiu espèces) au plus tard le 15 septembre.

Si vous payez en ligne, vous bénéficiez d'un délai supplémentaire de 5 jours. La date limite est alors repoussée au 20 septembre et le prélèvement aura lieu le 25 septembre. Au delà de ces dates butoir, vous risquez d'être sanctionné d'une pénalité de 10% du montant de l'impôt.

EN SAVOIR + >> Le calendrier fiscal 2015

Pas de quoi payer : demandez un délai au fisc

Passage à la retraite, maladie, perte d'un emploi, divorce... un arrangement est parfois possible en cas de baisse subite de revenus. Si ceux-ci ont baissé de 30% ou plus par rapport à l'année dernière, l'administration fiscale vous accorde un échelonnement des créances jusqu'au 31 mars prochain.

C'est à vous d'effectuer les démarches en remettant au centre des finances publiques dont vous dépendez le formulaire (téléchargeable ici ) de demande de délai ainsi que les justificatifs (salaires, allocations, pensions...).  Dans certains cas, une remise peut même être accordée. Mais notez bien que, sans accord préalable du fisc, tout retard est sanctionné.

EN SAVOIR + >> Payer en retard, c'est possible !

Erreur : rectifiez la ou faites une réclamation
Le montant de votre impôt vous semble bien trop élevé. Commencez par vérifier que vous ne vous êtes pas trompé en déclarant vos revenus. Si l'erreur vient de vous, vous pouvez encore la corriger en ligne, à condition toutefois d'avoir déclaré sur le site des impôts. Utilisez alors le service de télécorrection disponible sur impots.gouv.fr du 4 août au 27 novembre.

Autre roue de secours : vous avez jusqu'au 31 décembre 2017 pour faire une réclamation (dans votre espace particulier en ligne, par e-mail, par courrier ou en vous rendant dans votre centre des impôts). Même démarche pour contester le calcul du fisc.

EN SAVOIR + >>  Il est encore temps de corriger une erreur sur votre déclaration

Coordonnées bancaires réclamées : fuyez, c'est une arnaque
Si vous recevez un courriel apparemment envoyé par les Finances publiques, l'administration fiscale ou le ministère de l'Economie vous demandant vos coordonnées bancaires, n'y répondez surtout pas et ne cliquez pas non plus sur les liens.

Il s'agit d'une tentative de phishing (ou hameçonnage). C'est-à-dire que des cyber-escrocs se font passer pour des organismes officiels pour vous demander vos données personnelles et vous soutirer de l'argent. Vous pouvez faire un "copier/coller" du contenu de l'e-mail douteux et le signaler à la police en l'envoyant ici sur la plateforme Pharos .

EN SAVOIR + >> Phishing : 5 conseils pour reconnaître une arnaque

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter