Baisse d'impôt, taxe d'habitation, particuliers employeurs : les nouveautés fiscales en 2020

Baisse d'impôt, taxe d'habitation, particuliers employeurs : les nouveautés fiscales en 2020
Mon argent

Toute L'info sur

Impôts et prélèvement à la source : le grand basculement

NOUVEL AN- Diminution d'impôt sur le revenu, disparition de la taxe d'habitation et arrivée du prélèvement à la source pour les salariés des employés à domicile, voici ce qui vous attend pour l'année à venir en matière de fiscalité.

Le Nouvel an arrive avec des changements plutôt favorables aux classes moyennes et populaires en ce qui concerne la fiscalité. L'impôt sur le revenu baisse en effet pour la majorité des ménages imposables tandis que la taxe d'habitation sera de l'histoire ancienne pour 80% des Français avant de disparaître totalement ultérieurement aussi pour les 20% les plus aisés.

Les particuliers employant un salarié à domicile (femme de ménage, jardinier, professeur particulier...) et les parents ayant recours à une garde d'enfant ou une assistante maternelle vont cependant devoir effectuer quelques démarches en raison de l'arrivée du prélèvement à la source désormais aussi pour les salariés à domicile. Qu'ils se rassurent cependant, ils n'auront pas pour autant à se transformer en gestionnaire de paie. 

Baisse d'impôt sur le revenu pour les classes moyennes

L'annonce en faveur des classes moyennes avait été prononcée au printemps par le Premier ministre Edouard Philippe : l'impôt sur le revenu baisse pour 99% des foyers imposables. Ce geste se matérialisera sur l'ensemble de l'année par une réduction moyenne de 350 euros pour les 12 millions de ménages de la première tranche du barème de l’impôt et de 180 euros en moyenne pour 5 millions de la deuxième tranche. Concrètement, le taux de prélèvement appliqué chaque mois aux revenus sera donc abaissé. 

Autre bonne nouvelle, un tiers des ménages n'aura plus à remplir de déclaration de revenus : ils n'auront qu'à vérifier un document récapitulatif établi par l'administration fiscale, qui se suffira à lui-même si les informations qu'il contient sont exactes. A l'inverse, si des rectifications sont nécessaires, il conviendra alors d'établir une déclaration.

Lire aussi

Exonération de taxe d'habitation pour 80% des ménages

C'est désormais fini pour les 80% des foyers percevant les revenus les moins élevés (jusqu'à environ 27.000 euros de revenu fiscal de référence par exemple pour une personne seule). La taxe d'habitation, d'abord réduite de 30 % en 2018 puis de 65% en 2019, est désormais totalement supprimée pour eux. 

Les 20% de ménages les plus aisés devraient également bénéficier d'une suppression progressive sur trois ans mais seulement à partir de 2021. À noter que la redevance télé (qui baisse d'un euro par rapport à 2019 pour tomber à 138 euros), jusqu'ici demandée sur le même avis d'imposition que cet impôt local, ne disparaît pas pour autant.  

Voir aussi

Prélèvement à la source pour l'emploi à domicile

Avec un an de retard par rapport à tous les autres contribuables, le prélèvement à la source s'applique désormais aux revenus des salariés à domicile et des assistantes maternelles. Pour faciliter la tâche aux particuliers employeurs, l'Urssaf leur propose d'assumer la gestion de la paie via ses plateformes Pajemploi + et Cesu +. Ces services gratuits permettent aux employeurs particuliers de n'avoir ni à collecter eux même cet impôt ni à le reverser ensuite au fisc.

Lire aussi

À noter enfin que 18 petites taxes méconnues et rapportant très peu aux finances publiques sont supprimées. Il s'agit par exemple de la taxe sur les voyageurs de commerce, de la redevance géothermie ou encore de la cotisation de solidarité sur le blé et l'orge.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent