Banque en ligne, banque mobile, néo-banque : comment s'y retrouver dans cette jungle ?

BUDGET
DirectLCI
INTERVIEW - L'arrivée d'Orange Bank est susceptible de changer la donne dans le secteur des banques en ligne et néo-banques. Boursorama, N26 et bientôt EKO... la multitude des offres peut brouiller les cartes. Guillaume Clavel, patron du comparateur Panorabanques nous aide à y voir plus clair.

C'est un coup de pied dans la fourmilière que l'opérateur téléphonique Orange a donné en lançant Orange Bank début novembre 2017. Cette banque 100% mobile, dont les principaux services sont gratuits, affiche l'ambition d'attirer 2 millions de clients. Pour rester dans la course, le Crédit agricole annonce d'ores et déjà l'arrivée prochaine d'EKO. Cette nouvelle offre propose l'essentiel des services bancaires pour 12 euros par an. Elle est accessible en ligne, comme le veut la tendance, mais ne tire pas pour autant un trait sur l'accueil en agence. 


Une façon de se démarquer de nouvelles venues, surnommées -parfois improprement- néo-banques qui tentent elles aussi de tirer leur épingle du jeu. Celles-ci, à l'instar de la britannique Revolut ou de l'allemande N26 (arrivées en France depuis cet été pour la première et le début de l'année pour la seconde) présentent la particularité d'être uniquement accessibles via leur application mobile.  


De nouvelles formules susceptibles d'ouvrir l'éventail des offres, déjà enrichi ces deux dernières décennies par l'arrivée successive de banques en ligne telles que ING Direct dès 2000, Boursorama Banque en 2006 ou encore BforBank en 2009. Comment s'y retrouver dans cette jungle des offres bancaires ? Les réponses de Guillaume Clavel, fondateur du comparateur de banques Panorabanques.com. 

En vidéo

Banques en lignes : une révolution ?

A noter : les usagers des banques classiques dépenseront en moyenne 193,80 euros en frais bancaires en 2017, selon les estimations de Panorabanque.com. A priori bien plus qu'avec une banque en ligne ou une néo-banque.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter